BFM Business

Droits du rugby: BeIN Sports attaque Canal

BeIn a saisi l'Autorité de la concurrence sur les conditions d'attribution à Canal Plus des droits du Top 14 de rugby.

BeIn a saisi l'Autorité de la concurrence sur les conditions d'attribution à Canal Plus des droits du Top 14 de rugby. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La chaine quatarie a annoncé ce 18 mars avoir saisi l'Autorité de la concurrence sur les conditions d'obtention des droits du Top 14 de rugby par Canal Plus en janvier.

Nouvel épisode dans la guerre des nerfs que se livrent Canal et BeIN. La chaîne qatarie annonce, ce 18 mars, avoir saisi l'Autorité de la concurrence pour contester les conditions d'attribution à Canal Plus des droits du Top 14 de rugby. BeIN a saisi l'Autorité contre la Ligue nationale de rugby (LNR) et Canal Plus, précise-t-elle.

Canal Plus a remporté mi-janvier l'exclusivité de la compétition de ballon ovale pour les cinq saisons à venir, pour 355 millions d'euros. BeIN avait alors averti qu'elle pourrait intenter "toutes actions devant les autorités compétentes" contre cette attribution, regrettant l'absence d'une "mise en concurrence équitable et loyale".

Début décembre, pour récolter davantage de fonds, la LNR avait rompu le contrat la liant à Canal plus, diffuseur du championnat de France depuis 20 ans, et lancé un appel d'offres. Mais elle l'avait suspendu le 10 janvier, trois jours avant la date limite de dépôt des offres, en reprenant des négociations de gré à gré avec la chaîne du groupe Vivendi.

Foule de procédures en justice

Elle avait finalement réattribué les droits pour cinq ans à Canal Plus, qui a pour cela dû doubler sa mise: 71 millions par saison contre 31,7 millions par saison depuis 2011.

De son côté, Canal Plus est monté mardi à l'offensive contre BeIN Sport sur les droits des matches de foot de L1 pour 2016-2020, en s'efforçant de retarder l'appel d'offres anticipé lancé par la Ligue de football professionnel.

La quatre a déposé un référé devant le Tribunal pour faire suspendre l'appel d'offre, fixé au 4 avril, et lancé un an plus tôt que prévu. Elle a aussi saisi l'Autorité de concurrence.

Canal Plus a enfin porté plainte l'an dernier pour "concurrence déloyale " contre BeIN en lui réclamant 293 millions d'euros d'indemnités.

N.G. avec AFP