BFM Business

Derrière le succès de Leicester City, l'empereur thaïlandais du duty free

"Vichai Srivaddhanaprabha, milliardaire ayant fait fortune dans le commerce duty free, a acquis en 2010 Leicester City quand personne ne pariait sur ce petit club anglais de football. Discret, sa fortune atteint tout de même 2,5 milliards d'euros.  "

Jamais en Thaïlande, la Premier League anglaise n'aura eu autant de retentissement. Et pour cause, l'un de ses ressortissants, un milliardaire devenu le roi des magasins duty free dans son pays, est l'heureux propriétaire de Leicester City, devenu un improbable champion d'Angleterre lundi 2 mai 2016.

Vichai Srivaddhanaprabha a eu le flair de racheter en 2010 ce modeste club de football de la région des Midlands, pour environ 40 millions de livres (50 millions d'euros). Leicester City FC, qui évoluait en deuxième division, a bénéficié du soutien financier du milliardaire thaïlandais, alors totalement inconnu en Grande-Bretagne.

Dans la foulée, l'homme d'affaires a donné le nom de son entreprise au stade de 32.000 places du club de Leicester, devenu King Power Stadium. Il a surtout injecté des dizaines de millions d'euros (on parle de 150 millions d'euros investis depuis 2010) mais sans grand coup d'éclat en termes de transferts de joueurs. Homme d'affaires avisé, il a su éviter le travers consistant à "flamber" avec des vedettes du ballon rond payées à prix d'or comme le font les milliardaires propriétaires de clubs anglais prestigieux tels que Manchester City ou Chelsea.

L'homme d'affaires est proche de la famille royale thaïlandaise

L'homme d'affaires a su faire de son groupe de magasins de duty free d'aéroports, un véritable empire en Thaïlande. Créée en 1989, l'entreprise King Power et ses 7.000 salariés atteint une valeur estimée à 2,9 milliards de dollars (près de 2,5 milliards d'euros). Le groupe a touché le gros lot en 2006 en remportant la concession pour les magasins du nouvel aéroport international de Bangkok, Suvarnabhumi, qui voit passer tous les ans des millions de voyageurs.

Cet amateur de polo de 58 ans appartient aux cercles royalistes de son pays. Son nom actuel, Srivaddhanaprabha, lui a même été attribué en 2013 par le roi de Thaïlande.

Malgré sa popularité, le milliardaire a pour habitude de se tenir à l'écart des feux de la rampe. Il préfère mettre en avant son fils, Aiyawatt, vice-président du club de Leicester City. 

Bouddhiste pratiquant, il n'a pas hésité à faire venir à plusieurs reprises à Leicester des moines thaïlandais chargés de bénir les joueurs du club et leur stade. En sport, le premier amour de Vichai reste pourtant le polo. Il fut président, de 2008 à 2012, du Ham Polo Club de Londres, fréquenté par la famille royale britannique.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco