BFM Business

Cotation de Canal Plus: Vivendi contredit Lagardère

Arnaud Lagardère relance l'idée d'une vente des parts dans Canal Plus

Arnaud Lagardère relance l'idée d'une vente des parts dans Canal Plus - -

Le détenteur de 80% de la chaîne cryptée affirme qu'aucune discussion ni aucun préparatif ne sont en cours concernant son introduction en bourse.

Les informations contradictoires circulent concernant une introduction en bourse de Canal Plus. Jeudi soir, Lagardère, qui détient 20% de Canal Plus France, a relancé l'idée d'une cotation prochaine. "Je ne suis pas encore sûr que les conditions de marché se soient vraiment améliorées. Mais cela ne veut pas dire que nous essaierons encore et encore. Nous sommes focalisés sur le désengagement dans Canal Plus", a affirmé le co-gérant, Arnaud Lagardère.

"Nous allons relancer la procédure aussi vite que possible, même s'il y a encore des incertitudes. Nous allons reprendre contact avec le management de Canal Plus pour voir quelle est la meilleure période possible", a abondé le directeur financier Dominique D'Hinnin.

Rapports exécrables entre les deux groupes

Mais chez Vivendi, qui détient 80% de Canal Plus France, le son de cloche est très différent. Le directeur financier de Canal Plus, Julien Verley, interrogé par la presse quelques heures auparavant, avait déclaré qu'il n'y avait actuellement aucune discussion sur une cotation et que "personne ne travaille sur le sujet". Une position guère étonnante étant donné les rapports exécrables entre les deux groupes...

Dans ses propres documents destinés aux marchés, le groupe Lagardère précise lui-même qu'une cotation n'est pas pour demain. "Le processus d'introduction en bourse est suspendu compte tenu de la mauvaise situation des marchés financiers", indiquent les comptes semestriels. Mieux: à fin juin, Canal Plus ne figure toujours pas parmi les actifs destinés à la vente. Ce qui signifie d'un point de vue comptable qu'une cession de ces 20% dans les douze prochains mois n'est pas "hautement probable"...

Rappelons que Lagardère a le droit de forcer une introduction en bourse jusqu'en 2014, et avait tenté de le faire début 2011.

L'autre solution de sortie serait une vente à Vivendi. Mais ce dernier a répété, jeudi 30 août, qu'il n'y avait pas de discussion à ce sujet. Ces 20% sont valorisés 1,2 milliard d'euros dans les comptes de Lagardère.

Jamal Henni