BFM Business

Club Med: Serge Trigano vient épauler l'Italien Bonomi

SelonSerge Trigano, l'offre de Bonomi est plus en phase avec les racines du Club Med

SelonSerge Trigano, l'offre de Bonomi est plus en phase avec les racines du Club Med - -

Dans la bataille pour le Club Méditerranée que se livrent le tandem franco-chinois Ardian-Fosun et l'Italien Andrea Bonomi, ce dernier est allé chercher comme caution Serge Trigano, ex-PDG du groupe et fils du fondateur

Un nouveau tandem vient de se créer pour obtenir le contrôle du Club Med. Serge Trigano, fils de Gilbert qui inventa le Club Med de l'après-guerre, vient épauler la contre-OPA menée par Andrea Bonomi. Dans une interview au Journal du Dimanche, il y déclare son soutien à l'homme d'affaires italien qui veut torpiller l'offre franco-chinoise lancée en mai 2013 par le fonds d'investissement Ardian et le conglomérat Fosun.

M. Trigano, 68 ans, prévient qu'en cas de victoire italienne, il reviendra comme président non exécutif des célèbres clubs de vacances aux tridents.

Il entrera aussi au capital avec ses fils: "Je n'ai pas vocation à devenir un gros investisseur mais je ne m'imagine pas en actionnaire marginal", a-t-il dit au JDD, en prônant l'idée de faire du Club Med sous égide italienne "une marque cool et attractive, quel que soit le nombre de tridents".

Sans être "passéiste", l'offre italienne est "plus en phase" avec les racines du Club Med, plaide Serge Trigano. Comprenez: une clientèle pas seulement luxe, mais aussi plus modeste, où les fidèles du Club et les rescapés de l'époque des Bronzés auraient leur place.

Accélérer le développement en France

L'opération a été ficelée depuis fin juin par l'entremise du banquier Matthieu Pigasse et du vice-président d'Havas, Stéphane Fouks, et son annonce tombe alors qu'est attendue en fin de semaine la décision du Conseil d'administration de Club Med de recommander ou non l'offre italienne. Une fois déclarée conforme par l'Autorité des marchés financiers (AMF), la contre-OPA pourra ensuite s'ouvrir officiellement.

Ardian et Fosun offrent 17,50 euros par action, Bonomi propose 21 euros et rajoute 150 millions d'investissements supplémentaires pour le Club, et le titre cote en Bourse à plus de 21 euros. On peut discuter du projet industriel de Bonomi, mais les chiffres sont là", relève une autre source.

Pour développer Club Med, M. Bonomi - qui a racheté Aston Martin et a remonté les motos Ducati - veut accélérer le développement en Asie mais sans oublier la France, l'Europe et l'Amérique, et en misant aussi sur des villages de moyenne gamme (3 Tridents).

C.C avec AFP