BFM Business

Combien peut gagner un coursier à vélo chez Deliveroo

Chez les coursiers à vélo, un mouvement tente de mobiliser l'opinion sur leurs conditions de travail et leur rémunération. Combien peut gagner un livreur de repas chez Deliveroo?

Depuis quelques jours, une partie des coursiers de Deliveroo, mais aussi ceux d’UberEats, Foodora et Glovo, sont en grève. Le mouvement lancé par le Clap (Collectif des livreurs autonomes de Paris), une organisation proche de Sud et de la CGT durera jusqu’au 15 juillet au soir, soit jusqu’à la fin de la Coupe du monde de football. Plusieurs plateformes sont concernées: Deliveroo, Ubereats, Foodora, Glovo et Stuart.

"Si nous sacrifions l’une des semaines les plus rentables de l’année, c’est parce que l’on sait qu’il est devenu urgent de nous unir entre livreurs […] mais aussi de faire entendre nos revendications à la population", explique le Clap dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Les demandes tiennent en trois points: une tarification minimum horaire garantie par contrat, la prise en compte de la pénibilité de travail via des bonus (pluie, week-end, nuit…) et une activité garantie.

Revenu moyen hebdomadaire : 225 euros bruts

Deliveroo, leader européen dans la livraison de repas, nous a expliqué la manière dont sont payés les coursiers et combien ils peuvent gagner. Il y a quelques mois, la société britannique a modifié son modèle en faisant passer le prix de la course à 5,75 euros à Paris et 5 euros en région contre 7,5 euros à l’heure auparavant.

"Ils travaillent en moyenne 15 heures par semaine et gagnent 15 euros bruts par heure. C’est 40% de plus que le revenu brut minimum en France", nous a précisé Deliveroo. En suivant ce taux, le revenu moyen hebdomadaire est de 225 euros, soit 900 euros par mois. Reste que le modèle est peu comparable avec celui d'un salarié. Les livreurs sont autoentrepreneurs, à eux de payer les cotisations sociales ou encore d'acheter son équipement l’entretenir.

Mais aussi, est-il possible de se contenter seulement de ce revenu? "Il s’agit d’un travail de transition pour des personnes qui ont d’autres activités, beaucoup d’entre eux sont étudiants ou mènent une activité artistique", signale Deliveroo qui rappelle que "l’écrasante majorité des 9300 livreurs plébiscitent cette flexibilité que leur apporte leur activité". Selon une étude Harris Interactive de mars 2018, 2 livreurs sur 3 arrêteraient de travailler avec Deliveroo s’ils étaient salariés.

D’ailleurs, quelques livreurs en ont fait une activité sur le long terme. "Certains exercent cette activité depuis trois ou quatre ans et nous avons même un cas qui atteint un revenu de 4000 euros par mois". Pour cela, à raison de 15 euros de l’heure, ce cycliste effectue plus de 260 heures par mois, soit environ 65 heures. Plus de dix heures par jour en travaillant 6 jours par semaine. Un rythme que peu de coureurs du Tour de France, malgré leur entrainement, arriveraient à tenir, mais il ne s’agit là que d’une exception.

En attendant, le mouvement lancé par le Clap ne crée pas la dynamique espérée. Ils n’étaient qu’une poignée pour le lancement du mouvement dimanche 8 juillet place de la République à Paris. Depuis, aucun client n’a constaté de répercussion pour la livraison de leur commande. Nous avons demandé au Clap combien de livreurs ont suivi l'appel à la grève sans obtenir de réponse.

Pascal Samama