BFM Business

Banques en ligne : BforBank s'ouvre à des clients moins aisés

BforBank, la filiale du Crédit-Agricole, a lancé une nouvelle offre pour élargir sa clientèle

BforBank, la filiale du Crédit-Agricole, a lancé une nouvelle offre pour élargir sa clientèle - Philippe HUGUEN / AFP


La filiale en ligne du Crédit-Agricole a décidé de revoir sa stratégie pour s'ouvrir à des clients plus modestes.

BforBank repart à l'offensive. Près de 10 ans après son lancement, la banque en ligne du Crédit Agricole a décidé de lâcher du lest sur son positionnement ultra haut-de-gamme, qui s'apparente plus à celui d’une banque privée qu'à celui d’une véritable banque en ligne.

Une offre remaniée pour cibler une clientèle plus large

Premièrement, la banque en ligne abaisse son ticket d'entrée. BforBank est désormais accessible à tous ceux qui gagnent plus de 1200 euros net par mois, soit 400 euros de moins qu'auparavant.
Deuxièmement, sa carte haut de gamme, Visa Infinite, reste réservée à ceux qui gagnent plus de 4000 euros net par mois, mais elle sera désormais accessible dès l'ouverture d'un compte, alors qu'il fallait jusqu'ici justifier de plus de 6 mois d'ancienneté dans la banque pour l'obtenir.

Cette nouvelle offre s'accompagne d'une nouvelle campagne de communication, qui vise là aussi à capter un public plus large. L'ancien slogan « Mon banquier, c'est moi », qui avait été ringardisé par la montée en puissance de nombreuses banques en ligne et l'arrivée de nouveaux entrants, a été remplacé par « Mon banquier, selon moi ». Surtout, BforBank a décidé d'opter pour des campagnes plus colorées dans lesquelles les clients seront incarnés par des visages plus jeunes. Une manière de rajeunir son image.

Pas question de toucher à l'ADN de la banque

La direction de BforBank insiste : « Notre objectif n’a pas changé, nous visons toujours une clientèle résolument haut de gamme, de CSP+ », nous explique l’une des porte-paroles de la banque.
Et c'est vrai que l'offre reste globalement plus orientée vers les clients aisés que les autres banques en ligne. Mais l'objectif est clair : en élargissant sa niche de départ, BforBank espère bel et bien aller capter ces clients aisés plus en amont, avant que d'autres banques en ligne ne s'en emparent. « On veut par exemple aller chercher les enfants de nos clients ».
De quoi peut-être faire enfin décoller sa clientèle. Près de 10 ans après son lancement, Bforbank compte seulement 215 000 clients. Ce qui la place très loin de Boursorama, le leader du marché avec 1 million et demi de clients et quasiment à égalité avec de nouveaux entrants comme Orange Bank lancé il y a tout juste 1 an.
BforBank compte donc sur cette nouvelle offre pour atteindre son objectif : 350 000 clients d'ici fin 2020. Quitte à mordre sur la clientèle des réseaux du même groupe : le Crédit Agricole mais surtout LCL qui cible exactement la même clientèle : les actifs urbains plutôt aisés.