BFM Business

Taux négatif: une banque allemande "taxe" les dépôts des épargnants dès le premier euro, une première

Jusqu'à présent, certaines banques outre-Rhin facturaient les dépôts des épargnants les plus fortunés. Mais une des banques locales du réseau Volksbank Raiffeisenbank brise un tabou en appliquant désormais un taux négatif à tous ses comptes d'épargne.

Dans un contexte de taux négatifs, de plus en plus de banques européennes commencent à ponctionner les dépôts en liquide de leurs gros clients afin de répercuter sur les clients sans mandat de gestion l'impact de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Des établissements allemands, suisses, scandinaves et même français ont fait des annonces dans ce sens même si jusqu'à présent, seuls les dépôts supérieurs à 75.000 ou 100.000 euros étaient concernés.

Mais une banque coopérative allemande vient de briser un nouveau tabou en décidant de prélever un taux d'intérêt négatif dès le premier centime d'euro déposé sur un compte d'épargne à vue. 

La Volksbank Raiffeisenbank de la ville de Fürstenfeldbruck, près de Munich, prélève donc désormais un taux de -0,5% dès un avoir de 0,01 euro sur tout compte d'épargne au jour le jour (Tagesgeldkonto) ouvert depuis le 1er octobre, indique son site internet consulté par l'AFP. C'est une première en Allemagne et en Europe.

Le taux de -0,5% reflète celui que la Banque centrale européenne facture aux banques sur les dépôts dormant à son guichet et excédant un certain niveau, en ayant été porté en septembre de -0,40% à -0,50%.

Les comptes à vue (Girokonto) utilisés par les clients pour gérer leurs recettes et dépenses courantes ne sont eux pas visés par ces mesures. Le secteur bancaire allemand est particulièrement touché par les taux négatifs de la BCE, dans un pays où beaucoup de liquidités dans les bilans des banques ne trouvent pas d'emploi dans l'économie en étant redistribuées via du crédit.

Lombard Odier ou encore UBS s'y mettent

Ces banques sont ainsi de plus en plus enclines à répercuter la charge sur leurs clients, en premier lieu professionnels. Conséquence, environ une banque sur quatre (23%) en Allemagne facturait en septembre des taux négatifs aux particuliers à partir d'un certain volume d'épargne, pour concerner 25% du volume d'épargne à vue dans ces établissements, a indiqué lundi la Banque fédérale d'Allemagne dans son bulletin mensuel.

En France, c'est le groupe bancaire Lombard Odier qui a annoncé en premier qu'il appliquera une pénalité sur les dépôts de ses clients supérieurs à un million d'euros. D'autres banques envisagent de franchir le pas. 

Ailleurs en Europe, Crédit Suisse prélève 0,4% sur les dépôts de ses clients supérieurs à un million d’euros en Suisse. La banque UBS a pour sa part annoncé qu’elle appliquerait une pénalité de 0,6% sur les dépôts supérieurs à 500.000 euros à partir du mois de novembre. 

OC avec AFP