BFM Business

Marie-Claire Capobianco (BNP Paribas): "pas de fermetures de comptes" liées aux Etats-Unis

Marie-Claire Capobianco était l'invitée de BFM Business, ce mardi 10 juin.

Marie-Claire Capobianco était l'invitée de BFM Business, ce mardi 10 juin. - -

Marie-Claire Capobianco, responsable de la Banque de détail en France de BNP Paribas était l'invitée de BFM Business, ce mardi 10 juin. Elle a évoqué la réaction de la clientèle au litige auquel son établissement fait face aux Etats-Unis.

Comment les clients de BNP Paribas réagissent-ils face à la tempête qui secoue leur banque? Selon Marie-Claire Capobianco, responsable de la banque de détail en France de l'établissement, la situation est sous contrôle.

"Le sentiment dominant du côté de nos clients ce sont les témoignages de soutien, de solidarité et de sympathie", a-t-elle déclaré ce mardi 10 juin sur BFM Business. Elle a, par ailleurs, assuré qu'"il n'y a pas de fermeture de comptes" liés au litige aux Etats-Unis.

En dehors des clients, BNP Paribas a également un gros travail à effectuer en interne. "Il faut être très près de nos équipes. Il faut leur parler", explique Marie-Claire Capobianco.

"L'envie est la même"

En dehors de l'actualité de son entreprise, Marie-Claire Capobianco a dressé un certain nombre de constat sur l'entreprenariat féminin. La banquière est, en effet, co-auteure du livre Entreprendre au Féminin Mode d'Emploi avec Martine Liautaud.

"Il faut regarder les femmes chefs d'entreprise avec 'un focus chef d'entreprise' d'abord", a-t-elle plaidé. Avant d'analyser: "quand on regarde la constitution des entreprises dirigées par des femmes, globalement, elles empruntent moins et ont besoin d'être plus sûrs de leur business avant de voir plus loin. C'est parfois un défaut car il faut voir grand".

"Entreprendre au féminin, c'est l'idée que les femmes osent. Car l'envie est la même: il y a le même pourcentage de femmes que d'hommes qui souhaitent entreprendre. De même que la réussite: au bout de trois ans, 66% des entreprises dirigées par des femmes sont encore là, pour les hommes le chiffre est de 69% ", a-t-elle poursuivi.

"Le conseil que je donne aux femmes qui veulent franchir le pas, c'est d'oser, de bien sûr beaucoup travailler. Il faut aussi savoir s'entourer car les femmes n'osent pas suffisamment s'entourer. Les réseaux sont là pour cela", a-t-elle développé. Enfin dernier conseil de Marie-Claire Capobianco:"se valoriser".

>> Jeudi 12 juin, BFM Business consacrera une journée aux femmes entrepreneurs

J.M.