BFM Business

Les Français achètent de moins en moins de voitures à crédit

VIDÉO - Concurrencées par les constructeurs automobiles, les banques doivent passer la vitesse supérieure si elles ne veulent pas se faire déborder.

Les banques doivent accélérer l'offensive pour sauver leurs parts de marché sur le crédit auto. Car selon une étude publiée par Athling ce mardi, 25% de leur production de crédits est menacée d'ici 2020, au profit des constructeurs automobiles.

Les banques sont tellement attaquées sur le créneau qu'elles pourraient y perdre 3 milliards d'euros d'encours. L'enjeu est important, car le crédit auto peut représenter jusqu'à 50% des crédits consommation dans certains établissements.

Montée en puissance du leasing

En cause: l'intense bataille que se livrent les banques et les constructeurs sur ce marché. Une bataille qui est en train de tourner à l'avantage de ces derniers grâce à la montée en puissance du leasing. De plus en plus de particuliers préfèrent en effet louer leur véhicule.

Selon le cabinet, un particulier sur deux a opté pour cette formule l'an dernier. Et dans ce cas, ce n'est plus par sa banque, via un crédit auto traditionnel qu'il passe. Il se finance directement auprès du constructeur.

Certaines banques, comme la Société Générale -via sa filiale automobile ALD- sont déjà à la manoeuvre pour contrer les industriels. Mais toutes devraient passer la vitesse supérieure. .

Caroline Morisseau