BFM Business

Les banques françaises jouent la prudence dans leur stratégie

Les banques cherchent notamment à rationaliser au maximum leur processus.

Les banques cherchent notamment à rationaliser au maximum leur processus. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Après Crédit Agricole et Banques Populaires Caisses d'Epargne, BNP Paribas présente, ce lundi 24 mars, son plan stratégique à l'horizon 2016. Les établissements français se recentrent sur leurs métiers de base et cherchent l'efficacité.

Toutes les banques dévoilent leur stratégie à horizon 2016. Après BPCE (Banques Populaires Caisse d'Epargne) et Crédit Agricole, c'est au tour de BNP Paribas, ce lundi 24 mars. Tout repose sur une croissance à moindre risque, car si les banques repartent de l'avant, elles le font avec une extrême prudence.

Elles utilisent toutes les mêmes leviers qui consistent essentiellement à revenir en force sur leurs métiers traditionnels. Elles vont ainsi chercher de la croissance sur la banque de détail, en développant, par exemple, leurs services de banque en ligne. Elles misent aussi sur la banque privée, une activité peu consommatrice de capitaux.

Des plans d'efficacité avant tout

Pour le reste, leur stratégie consiste essentiellement à réduire les coûts, à multiplier les synergies, à rationaliser. En clair, tous leurs plans restent profondément marqués par la crise et les nouvelles contraintes imposées par les régulateurs.

"Il ne faut pas s'attendre à des annonces fracassantes", explique ainsi un analyste. Ce sont plus des plans d'efficacité que de vrais plans stratégiques. Mais au moins les banques se projettent à nouveau dans l'avenir.

Caroline Morisseau