BFM Business

Chez Carrefour, on peut acheter sa carte bancaire en libre-service 

Carrefour se lance dans un marché très concurrentiel.

Carrefour se lance dans un marché très concurrentiel. - Boris Horvat - AFP

Le géant de la grande distribution lance une nouvelle offre bancaire. À partir de ce mardi, il est possible de trouver des coffrets comptes courants dans les rayons.

Après le Compte Nickel et avant Orange Bank, Carrefour a annoncé le lancement d'une nouvelle offre bancaire, proposant l'ouverture de comptes courants en libre-service et activables en ligne. Avec cette offre, le géant de la grande distribution s'attaque à un marché déjà très concurrentiel, entre établissements historiques et banques en ligne qui grignotent des parts de marché. Sans oublier de nouveaux venus.

Le nouveau service de la filiale bancaire de Carrefour, baptisé C-zam, est disponible à compter de ce 18 avril sous la forme d'un coffret, associé à une carte bancaire internationale (Mastercard), vendu 5 euros dans les rayons de plus de 3.000 magasins Carrefour (hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité), ainsi que sur rueducommerce.com, le site de vente en ligne du distributeur. Il "est accessible à tous, à partir de 18 ans, sans conditions de revenus, ni dépôt minimum", indiquait Carrefour Banque dans un communiqué au moment de l'annonce en mars. La tarification sera de 1 euro par mois, sans limitation de durée.

20 euros par an

Cette offre, disponible chez les buralistes (2.470 points de vente) coûte 20 euros par an pour la formule de base (carte prépayée sans dépôt minimum et sans conditions de revenus, ouverte aussi aux 12-18 ans). S'ajoutent des frais lors des retraits et dépôts d'argent, entre autres.

Concrètement, C-zam s'active en 10 minutes, via une application dévolue ou une connexion sur le site internet compteczam.fr. Il nécessite de scanner une pièce d'identité et une autre pièce justificative (facture, avis d'imposition ...). Pour alimenter le compte, nul besoin de posséder un autre compte courant. Il est possible de verser directement son salaire sur ce compte bancaire.

Ce service n'est pas sans rappeler le Compte Nickel, lancé il y a trois ans par la société française Financière des paiements électroniques (FPE) et qui revendique plus de 530.000 clients.

D. L. avec AFP