BFM Business

Axa se pose en assureur de la génération Uber, Blablacar et Deliveroo

Axa France multiplie les accords avec les plateformes comme Deliveroo, Uber et Foodora dont elle assure les travailleurs indépendants contre les accidents du travail ou les dégâts causés à autrui.

Axa est-il en train de devenir l'assureur des nouveaux risques liés à "l'ubérisation" de certains métiers? "La société change. Nous avons fait le choix d'être là où sont les nouveaux risques de nos clients. En offrant une protection aux chauffeurs de cette plateforme au niveau des accidents du travail, nous garantissons aussi que le service est plus sain pour le client" explique Jacques de Peretti, directeur général d'Axa France, sur l'antenne de BFMBusiness.

L'assureur, qui a coopéré avec Blablacar dès 2015 dans l'économie collaborative, est un des plus actifs pour nouer des partenariats avec les plateformes internet d'intermédiation. Axa s'attache à étendre ou compléter la couverture assurantielle ou santé de leurs travailleurs indépendants. Ceux-ci se plaignent fréquemment de leurs conditions de travail et de leur faible protection sociale comme les livreurs de Deliveroo. Cette plateforme de livraison de repas à domicile s'est d'ailleurs associée à Axa. Depuis le 1er septembre 2017, l'assureur couvre les conséquences des accidents des livreurs dès la première course.

"Il y a beaucoup de différence entre un salarié et un travailleur non salarié et c'est ce fossé que nous allons combler dans les années à venir" explique le dirigeant de la filiale française. Une dizaine de collaborateurs travaillent exclusivement en France sur la conclusion de partenariats de ce type entre l'assureur et les plateformes de la nouvelle économie.

Dans le cas de l'accord conclu avec Foodora, la plateforme de livraison de repas, c'est l'assurance responsabilité civile professionnelle des coursiers à vélo qui a été privilégiée. Axa couvre (gratuitement pour eux) tout dommage corporel ou matériel qu'ils causeront à autrui (passant blessé, voiture rayée) lorsqu'ils effectuent des livraisons pour cette plateforme.

"Au-delà de la couverture, nous apportons une forme de rassurance à ces plateformes ce qui favorise leur business" souligne Jacques de Peretti. L'assureur souligne qu'il ne travaille pas uniquement avec les grands acteurs. "Pour le site votremachine.com, plateforme de partage d'outils agricoles entre agriculteurs, nous avons mis en place des garanties adaptées à ces matériels" explique le patron d'Axa France.

"Plus de la moitié de nos clients utilisent Uber. Nous nous devons de les accompagner partout où ils sont avec leurs nouveaux usages" conclut le dirigeant de l'assureur. En nouant des partenariats avec ces plateformes, Axa étoffe aussi sa visibilité indirecte auprès de toute sa clientèle.

Frédéric Bergé