BFM Business

Allianz crée un bonus en plus pour les conducteurs connectés

Le boîtier électronique embarqué .dans le véhicule ne dispose pas de GPS, gage d'un respect, selon Allianz, des données privées du conducteur.

Le boîtier électronique embarqué .dans le véhicule ne dispose pas de GPS, gage d'un respect, selon Allianz, des données privées du conducteur. - Philippe Desmazes-AFP

L'assureur lance un contrat réduisant la prime jusqu'à 30% des conducteurs"vertueux". Pour cela, un boîtier connecté, embarqué dans le véhicule, note l'usage, la durée et leur style de conduite. Aucun malus n'est prévu.

Montrez-moi comment vous conduisez et je vous dirais combien vous paierez! Tel est le nouveau credo des assureurs. Ils sont de plus en plus nombreux à lancer des contrats permettant de moduler la prime selon le comportement de conduite, analysé par un boîtier connecté, embarqué dans le véhicule.

Après Direct Assurance (groupe Axa), Allianz lance sa formule d'assurance optionnelle sur le principe du "pay how you drive" promettant une réduction allant jusqu'à 30% sur la prime annuelle, en cas de conduite "vertueuse". Ce contrat avec modulation tarifaire est le prolongement logique de son offre dévoilée en juin 2014, dans laquelle le boîtier connecté se contentait d'analyser le comportement au volant.

Contrairement à son rival, le contrat Allianz Conduite connectée est une option (1 euro/mois) destinée à toutes les catégories d'assurés (existants et nouveaux)

Pour évaluer le comportement du conducteur, le mini-boîtier TomTom installé dans le véhicule, collecte les données sur le style de conduite (virage, freinage, accélération), l'usage du véhicule (semaine ou week-end, nuit ou jour) et la fréquence d'utilisation (nombre de jours de conduite).

La vitesse du conducteur n'est pas mesurée

Ces trois paramètres donnent lieu à une évaluation fournie chaque mois au conducteur sous forme de tableau de bord sur son application mobile. Celui-ci a un an pour s'améliorer, la réduction éventuelle étant appliquée (pour un nouveau souscripteur) à la date anniversaire de son contrat.

"La vitesse n'est pas mesurée pas plus que la géolocalisation puisque le boîtier n'embarque pas de GPS" explique Delphine Asseraf, directrice du Digital chez Allianz France, soucieuse de rassurer les clients sur l'utilisation qui pourrait être faite des données collectées par ce "mouchard" électronique.

Aucun malus ne sera appliqué en cas de rapport indiquant une conduite "mauvaise" à l'aune du référentiel d'Allianz. "Il s'agit en quelque sorte d'un bonus complémentaire qui s'ajoute au bonus/malus actuel qui régit tous les contrats auto" explique Patrick Veillard, directeur technique des particuliers.

Mais celui-ci tempère toutefois l'enthousiasme de ceux qui penseraient "compenser" le malus lié un sinistre responsable en adoptant un comportement vertueux le reste de l'année.

Allianz a préalablement consulté la CNIL

"A priori, en cas de sinistre responsable avec des dégâts corporels causés à des tiers, il serait incohérent d'appliquer le bonus complémentaire lié à ce contrat" explique Patrick Veillard.

Quant à ceux qui s'inquiéteraient légitimement de l'usage qui serait fait des données collectées par le boîtier, Allianz indique avoir recueilli l'assentiment de la CNIL qu'elle a consultée. L'assureur s'engage notamment à ne pas céder à des tiers les informations personnelles recueillies sur les conducteurs.

Dans des pays comme l'Italie où les primes d'assurances sont très élevées, notamment pour les jeunes conducteurs, ce type d'assurance est désormais très répandu.

"Nous sommes dans le registre de la prévention et de l'incitation à adopter une conduite responsable" explique Delphine Asseraf. Le boîtier TomTom embarque un système d'appel d’urgence qui, en cas de choc, contacte le conducteur puis appelle automatiquement, en l’absence de réponse, les services d’urgence.

Frédéric Bergé