BFM Business

Zone euro: le chômage est resté stable en novembre

Le chômage est resté stable dans la zone euro en novembre.

Le chômage est resté stable dans la zone euro en novembre. - GEORGES GOBET / AFP

Stabilisé à 9,8% en novembre 2016, le taux de chômage de la zone euro affiche son niveau le plus faible depuis juillet 2009. Toutefois, des disparités entre les États demeurent.

La zone euro serait-elle en train de confirmer sa lente reprise? Selon l’Office européen des statistiques, le taux de chômage de la zone est resté stable en novembre, à 9,8%, soit le niveau le plus faible depuis juillet 2009. Ce taux est conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

En octobre, le taux de chômage était déjà de 9,8%, après 9,9% en septembre, où il était passé pour la première fois depuis plus de 5 ans sous les 10%. Au pire de la crise de la dette, le chômage avait atteint le taux record de 12,1% en avril, mai et juin 2013. Depuis, la situation économique s'est lentement améliorée, mais le chômage reste bien plus élevé que le taux moyen d'avant la crise financière de 2007-2008, où il était de 7,5%.

D'importantes disparités entre les États

Parmi les 19 Etats membres ayant choisi la monnaie unique, de fortes disparités subsistent sur le front de l'emploi. "De bonnes nouvelles viennent des deux plus grandes économies de la zone", constate Daniel Christen, analyste de Capital Economics. "En Allemagne, le taux de chômage est à un plus bas record (4,1%) et en France, le taux est tombé de 9,7% en octobre à 9,5% en novembre", a-t-il remarqué. "En revanche, le taux de chômage a crû à 11,9% en Italie (contre 11,8% en octobre), suggérant que les entreprises italiennes ont attendu le résultat du référendum avant d'embaucher", a-t-il ajouté.

La Grèce et l'Espagne continuent d'afficher les taux les plus élevés: 23,1% pour la première (dernier chiffre disponible en septembre) et 19,2% pour la seconde. Pour les moins de 25 ans, le taux de chômage a augmenté dans la zone euro en novembre: 21,2%, contre 20,9% en octobre.

Questionné lors d'un point presse lundi sur cette montée, un porte-parole de la Commission européenne, Christian Wigand, a admis que le haut niveau du chômage des jeunes était "un sujet d'inquiétude et une grande priorité" de l'exécutif européen, ajoutant que "des efforts supplémentaires étaient nécessaires".

En France et en Italie notamment, le chômage des jeunes a progressé: 25,9% en novembre, contre 25,7% en octobre pour la première, et 39,4% en novembre, contre 37,6% en octobre pour la seconde. En Allemagne, pays souvent cité en exemple pour son système éducatif privilégiant l'apprentissage, le taux de chômage des jeunes a reculé: 6,7% en novembre, contre 6,8% en octobre. Dans les 28 pays de l'UE, le taux de chômage s'est établi à 8,3% en novembre, en baisse par rapport à 8,4% en octobre.

P.L avec AFP