BFM Business

Retour au bureau: les Français à la fois inquiets et enthousiastes

Les salariés français reprennent le chemin du bureau

Les salariés français reprennent le chemin du bureau - Wikimedia Commons

Selon une étude de Manpower, les salariés français ont envie de retourner sur leurs lieux de travail mais n'en oublient pas moins la crise sanitaire.

Les salariés reprennent le chemin du bureau, mais n'oublient pas encore la crise sanitaire. Selon une étude* du groupe d'intérim Manpower, 93% des actifs français interrogés estiment que la pandémie de coronavirus a affecté leur vie professionnelle. Pas moins de 90% des salariés sondés les plus diplômés ont 'télétravaillé' ces derniers mois, et 40% parmi les moins diplômés. Et ils se montrent encore inquiets à l'idée d'un retour au travail: 37% des personnes interrogées craignent, par exemple, de contaminer leurs proches en revenant à la maison.

Mais, dans le même temps, l'étude souligne "l'envie de retourner au travail", citant "le désir de sociabilisation (34 %), la collaboration avec les collègues (32%) et la possibilité de mieux séparer vies professionnelle et personnelle (28%)". "Autant de résultats qui prouvent que pour certains, le travail à distance est synonyme d’isolement", notent les auteurs, qui précisent qu'en France "moins de 1% des entreprises prévoient de ne pas faire revenir leurs salariés cette année".

Conserver son emploi

La priorité n°1 pour 91% des salariés français reste de conserver son emploi – et ce chiffre atteint même 98% chez les 56-74 ans. Mais ils ne veulent pas pour autant perdre la flexibilité dont ils ont bénéficié pendant le confinement. La moitié des personnes sondées estiment que la fin du travail à plein temps au bureau est une évolution positive, assure l'étude. Du côté des employeurs, 30% d'entre eux "projettent de proposer davantage de modes de travail flexibles ou à distance".

*Les entretiens ont été menés du 1er au 16 juin 2020 auprès de 1.000 salariés en France

J. B.