BFM Business

Pourquoi PowerPoint est devenu la bête noire de l'open space

"Le logiciel incontournable des réunions en open space fait l'objet de nombreuses critiques. On l'accuse de formater les esprits, d'atténuer le sens des propos, et même de provoquer la mort! Pourquoi tant de haine? "

Qui veut la peau de PowerPoint? Les critiques se multiplient contre le logiciel pilier des réunions. Il rendrait les présentations ennuyeuses à mourir. Au lieu de simplifier, il retirerait tout le sens des informations. D’ailleurs chez LinkedIn ou Amazon, on a banni PowerPoint.

Les reproches envers PPT -son petit surnom naguère affectueux- vont bien au-delà. Il serait un outil d’asservissement des masses. Le chercheur Anthony Masure clame que “des millions de personnes qui se servent du même logiciel, c’est une manière de formater et de soumettre les esprits”.

Pire encore, un professeur américain de Yale accuse PowerPoint de tuer des gens, littéralement. En l’occurrence, les astronautes de la navette Columbia. Le professeur assure que le crash de la navette spatiale en 2003 est dû à la mauvaise communication entre ingénieurs. Une communication à base de… PowerPoint!

PowerPoint inspire les comiques 

Reste qu'il n'y a aucune alternative réelle. PowerPoint est à la présentation ce que Google est à la recherche internet: un leader incontesté de la présentation. Un milliard de personnes ont payé la licence, selon Microsoft. Des versions gratuites existent bien, mais elles ne révolutionnent rien. Elles proposent toujours de faire des slides avec des mots et des images. Donc il faut se rendre à l’évidence. Ce qui pose problème, ce n’est pas le logiciel, mais la manière dont on l’utilise.

Alors on peut s’inspirer de la pratique de quelqu’un qui maîtrise cet art sur le bout des doigts: le Youtubeur français Pierre Croce. PowerPoint est le ressort comique de ses vidéos. Mais même pour une présentation très sérieuse, on peut apprendre de son usage. Par exemple dans “Rompre à l'aide d'un PowerPoint”, une vidéo qui comptabilise près de 600.000 vues sur YouTube. Le trublion présente trois slides à sa future-ex copine. Sur la première, une belle courbe descendante du bonheur dans leur relation. Sur la deuxième, deux flèches. La première: "Je n’aime pas ta nouvelle coupe de cheveux", et la deuxième "Je t’ai trompée avec ta meilleure amie". Sur la dernière slide, une conclusion qui tient en une phrase: "Nous sommes arrivés au point de rupture". À retenir donc: faire simple, un argument par slide, et une conclusion claire.

Nina Godart