BFM Business

Plus de 6 salariés sur 10 sont des sportifs assidus au bureau

La course à pied est le sport le plus pratiqué. Rien d'étonnant, il suffit d'une paire de baskets pour s'y mettre.

La course à pied est le sport le plus pratiqué. Rien d'étonnant, il suffit d'une paire de baskets pour s'y mettre. - Wokanpaix

Permettre à ses salariés d'exercer une activité physique a un impact très positif sur l'image d'une entreprise, que l'on juge ainsi comme dynamique, selon un sondage réalisé par Decathlon Pro. C'est le running et le fitness qui ont la cote parmi les salariés.

Le sport a des vertus sur les salariés qui s'y adonnent. Mais cela a aussi des répercussions positives sur les entreprises qui mettent en place des programmes pour que leurs collaborateurs pratiquent une activité physique, révèle un sondage réalisé par Decathlon Pro (1). Les salariés y voient à 83% un signe de dynamisme. Ils interprètent aussi les politiques de sport mis en place par leur employeur comme le signe d'une société qui se soucie de l'humain à 56%, et tout autant y voient un signe de modernité. "On note un basculement sociologique dans le sens où le sport en entreprise n’est pas qu’une technique de management mais est un levier RH, une préoccupation beaucoup plus humaine, qui permet à l’entreprise de recruter et qui contribue au bien-être des salariés", explique Alain Blaise Directeur Marketing de Decathlon Pro.

La course à pied pour garder la forme

Le sport fait en tout cas de nombreux adeptes en entreprise : sur l'échantillon de 257 personnes interrogées 65% des salariés déclarent être assidus, c’est-à-dire qu'ils se livrent à plus de deux séances par semaine. Pour cette catégorie dopée aux endorphines, le running est l'activité favorite, car elle pratiquée par un accro au sport sur deux. C'est un sport qui ne coûte pas cher, donne un sentiment de liberté aux pratiquants et qui en plus est simple à pratiquer" analyse Alain Blaise.

Puis vient le fitness (32%) et enfin le foot (23%). Ce qui les motivent le plus à faire autant d'efforts ? Garder la forme pour 67%, mais aussi décompresser pour 59% et enfin resserrer les liens avec les collègues (42%).

Rester motivé grâce aux collègues

Au sein des entreprises, il y aussi le sportif occasionnel, qui enfile sa tenue de sport une fois par semaine. Pour eux, c'est le fitness qui prime, puisqu'il est pratiqué par 53% des salariés de cette catégorie, mais la course à pied fait aussi de nombreux adeptes, avec 47% de pratiquants. Enfin, le badminton séduit 31% de cette catégorie de sportif. Ce qui les pousseraient à augmenter leur partie sportive : un lieu adapté est l'argument avancé par 67% des sondés. Et 57% voudraient profiter de l'émulation créée par leurs collègues, afin d'aller quand même au sport quand leur enthousiasme faibli.

Quant aux 10% de salariés qui n'enfilent jamais de baskets, quel est le motif avancé ? 43% disent n'avoir aucun lieu pour pratiquer une activité physique au sein de leur entreprise ou dans les environs. Pour 47%, il leur manque un groupe de collègues motivés et pour 43% c'est un lieu pour se changer ou se doucher qui les empêchent de se mettre au sport.

(1) Étude réalisée auprès de 257 personnes issues d'entreprises de taille et de nature différentes

-
- © -
C.C.