BFM Business

Pédaler pour aller au travail va rapporter

Les salariés cyclistes qui pédalent pour se rendre à leur travail pourront (enfin) être remboursés.

Les salariés cyclistes qui pédalent pour se rendre à leur travail pourront (enfin) être remboursés. - Martin Bureau-AFP

L'indemnité pour l'utilisation d'un vélo entre domicile et travail est de 25 centimes par kilomètre. Elle peut être, sous conditions, cumulée avec la prise en charge des abonnements de transport. L'employeur a le dernier mot.

Les salariés cyclistes qui pédalent pour se rendre à leur travail pourront (enfin) être remboursés. Le montant de l'indemnité, qui vise à inciter les salariés du privé à utiliser leur vélo pour aller travailler, a été fixé à 25 centimes d'euro par kilomètre, selon un décret paru vendredi 12 février 2016, au Journal Officiel.

Cette prise en charge peut-même être cumulée avec celle existante remboursant la moitié de l'abonnement de transport collectif, "à condition que ces abonnements ne permettent pas d'effectuer ces mêmes trajets".

Dans le cas de ce cumul, l'indemnité kilométrique n'est alors envisagée que pour couvrir les frais liés aux trajets de "rabattement" vers des arrêts de transport public. Elle sera calculée sur la distance la plus courte entre la résidence habituelle du salarié ou le lieu de travail et la gare ou la station de transport collectif, précise aussi le décret.

L'exonération de charges est limitée à 200 euros par an et par salarié

La mise en oeuvre de cette disposition, prévue dans la loi sur la transition énergétique d'août 2015, est toutefois facultative. Les employeurs restent libres de la proposer ou pas à leurs salariés, ce qui avait été déploré par les défenseurs du vélo comme mode de déplacement en ville.

Le montant cumulé des indemnités perçues sera exonéré d'impôt et de cotisations sociales dans la limite de 200 euros par an.

L'indemnité kilométrique vélo avait été testée en 2014 pendant six mois par 18 entreprises volontaires employant quelque 8.000 salariés. Cette expérience avait montré que le nombre de salariés utilisant plus ou moins régulièrement le vélo pour se rendre au travail avait doublé, passant de 200 à 419, et les personnes volontaires avaient largement mis en avant des bénéfices pour leur santé.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco