BFM Business

La pause au travail c’est 10 minutes, pas plus

Un tiers des salariés mettent à profit leur pause pour chasser le moindre rayon de soleil.

Un tiers des salariés mettent à profit leur pause pour chasser le moindre rayon de soleil. - Hans - CC

Pour 8 salariés sur 10, s’accorder une coupure est indispensable dans une journée de travail (en plus de la pause déjeuner) pour décompresser. Mais la majorité n’en abuse pas. Seulement 3% des salariés sondés par Bird Office s’accordent un break d’une demi-heure.

Même les salariés les plus zélés s’accordent un break au cours de leur journée de travail, en plus de la pause déjeuner. Pour 80% des personnes interrogées par Bird Office (1), pas un jour ne se passe sans qu’elles prennent une pause. Cette coupure est plébiscitée car elle permet de recharger les batteries et de repartir de plus belle une fois que l’on replonge le nez dans ses dossiers. 

Les salariés n’en abusent pas: 63% des personnes sondées ne s’arrêtent pas plus de 10 minutes. Tandis que 3% reconnaissent qu’elles s’accordent un break d’une demi-heure. Le sondage permet de mettre fin à une idée reçue: "Bien que 8 salariés sur 10 affirment que les accros à la nicotine prennent plus de pauses, en réalité ces derniers prennent en général des pauses bien plus rapides que la moyenne", met en avant l’auteur de l’étude.

Pour recharger les batteries, prendre un café est la solution la plus communément adoptée: 70% affirment qu’ils ne pourraient jamais se passer de leur dose quotidien de caféine. Les adeptes du thé ne sont que 22%.

La pause est aussi l’occasion de sortir du bureau pour aller s’aérer. 33% des personnes interrogées en profitent pour aller à la chasse aux rayons de soleil. 

Des moments de convivialité

Généralement, les pauses sont des moments partagés avec les collègues, qui permettent d’aborder des sujets autres que ceux du travail. Pour 7 salariés sur 10, la pause est le meilleur moment pour renforcer l’esprit d’équipe. C’est aussi un des moments privilégiés pour organiser un afterwork et d’autres événements. 20% estiment que c’est le moment idéal, après une réunion, pour aborder son supérieur hiérarchique.

Enfin, il y a aussi ceux qui profitent de ces quelques minutes pour s’extraire du milieu professionnel et entrer en contact avec leur entourage: 25% restent collés à leur téléphone.

(1) Le sondage a été mené auprès de 1.170 professionnels. 13% d’entre eux travaillent dans une TPE, 25% dans une PME, 30% dans une moyenne entreprise et 42% dans une grande entreprise.

C.C.