BFM Business

La bonne ambiance au travail a vraiment toutes les vertus 

Un environnement détendu favorise l'acquisition informel de connaissances.

Un environnement détendu favorise l'acquisition informel de connaissances. - Alex Bellink- Flickr- CC

Des chercheurs américains ont analysé les effets d'une bonne ambiance sur le lieu de travail. Ils ont mis en évidence que cela renforçait la performance des salariés, car les échanges informels entre collègues permettent d'acquérir de nouveaux savoirs.

Le matin, c'est avec plaisir que vous retrouvez vos collègues. Vous aimez papoter avec eux et pas uniquement pour parler du travail. A tel point que des éclats de rires fusent régulièrement. Sans le savoir, vous êtes en train d'améliorer vos compétences et vos performances. Des chercheurs américains travaillant dans les universités de Pennsylvanie, du Maryland et de Colombus se sont penchés sur les effets d'une bonne ambiance au travail. Il en ressort qu'un environnement détendu favorise l'acquisition informelle de connaissances.

"Cela crée cette cohésion de groupe. Donc, quand il y a du plaisir, les collègues peuvent être capables de se connaître, avoir de meilleures connexions, et être plus aptes à s'aider les uns les autres", explique Michael Tews, l'un des auteurs de l'étude. Les échanges entre les salariés donnent autant d'occasions d'acquérir de nouveaux savoirs et de nouvelles compétences de manière bien plus efficace que les formations proposées par l'employeur.

Le plaisir éprouvé à travailler au milieu de collègues que l'on apprécie rend aussi plus optimistes, moins stressés et plus enclins à innover. En effet, les salariés œuvrant dans un climat détendu ont moins peur d'être sanctionnés en cas d'erreur. Cela les incite à essayer de nouvelles choses et ainsi à faire progresser l'entreprise.

Une ambiance cool à doser savamment

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont fourni un questionnaire à plus de 200 managers de chaînes de restaurants. Un choix motivé par le caractère spécifique de leur activité qui limite les possibilités de proposer des séances de formations. Ils comptent sur l'apprentissage informel entre collègues pour améliorer les connaissances et les compétences de leurs collaborateurs. Les managers étaient invités à indiquer si des activités ludiques ou de cohésion d'équipe avaient été mises en place, tels que des journées de team-building ou bien des pots pour célébrer les meilleures réalisations, et quels soutiens ils apportaient au bien-être au travail. En détaillant leurs réponses, les chercheurs ont donc mis en évidence que le plaisir au travail créait un climat propice à l'apprentissage et permettait aux salariés d'étendre leurs champs de compétences.

Mais attention, il ne suffit pas d'organiser des pots tous les jours pour doper la productivité de tous. En se plongeant dans les recherches précédemment menées sur le sujet, Michael Tews a pu constater qu'une ambiance trop cool peut aussi avoir des effets néfastes sur l'efficacité des équipes. Le chercheur en conclut qu'il faut, comme avec toute forme de management, savoir trouver un équilibre. Ils invitent les managers à se montrer "sélectif" dans la manière de doser le bonheur au travail de leurs équipiers.

C.C.