BFM Business

L'entretien d'embauche ne sert à rien!

Pour recruter la personne la plus compétente, poser quelques questions à différents candidats ne serait pas du tout une méthode efficace. Pour nombre de spécialistes, les questions tout autant que les réponses sont biaisées.

L’entretien d’embauche ne permet pas de recruter la personne la plus compétente. De nombreux spécialistes le clament, et notamment le psychologue américain Ron Friedman, auteur de “The best place to work”.

Il cite notamment des études selon lesquelles 80% des gens mentent pendant leur entretien d’embauche. Quand vous dites "oui, oui, vendre des cornichons est le rêve de ma vie", ou encore "non, non, je ne me sens pas surqualifiée pour le job". Ces mensonges restent relativement anodins. Mais lorsque le candidat ment sur son salaire, ou les responsabilités qu’il a assurées, le jeu est faussé.

Encore plus problématiques que les réponses, il y a les questions elles-mêmes, celles que posent les recruteurs. Elles seraient biaisées par la première impression laissée par le candidat.

Celui qui a l'air timide devra se justifier

Par exemple, à un candidat qui a l’air extraverti, un recruteur demandera de parler de son expérience. En revanche, à un candidat timide, il demandera s’il se sent à l’aise dans les fonctions de direction. Une légère différence de formulation qui change tout. Le timide devra se justifier sur sa capacité à manager. Ce qui le mettra dès le départ dans une position assez inconfortable. Alors que son homologue qui semble plus sûr de lui pourra tranquillement évoquer son expérience. Ces questions induisent des réponses différentes, et donc une différence de traitement.

Comme alternative, Ron Friedman propose de remplacer l’entretien d’embauche par une mise en situation. Plutôt que d’opposer au candidat un feu roulant de questions, il vaut mieux lui proposer un problème à résoudre, le même pour tous les candidats. Une tâche qu’il aurait à effectuer régulièrement s’il était embauché: un atelier de vente pour un commercial, des lignes de code à écrire pour un développeur. En somme, un test pratique dont les consignes ne seraient pas influencées par le charisme du candidat. Et qui ne lui laisserait pas la possibilité de mentir.

Nina Godart