BFM Business

Faut-il présenter son bébé à ses collègues?

Chaque lundi, BFM Business répond à vos questions. Cette semaine Hortense, une jeune maman, s'interroge sur les us et coutumes au bureau. Doit-elle faire un tour à son travail pour présenter son nouveau-né?

Vos collègues ont suivi mois après mois votre grossesse avec une certaine bienveillance. Il est donc logique de s'interroger, une fois le nouveau-né venu au monde: faut-il faire une visite à ses collègues accompagné de son chérubin? C'est ce qui turlupine Hortense, qui nous demande si elle doit montrer son bébé au travail. Il est légitime de se poser la question, car ce sujet déchire les open space. Certains collaborateurs hurlent leur dégoût quand d’autres trouvent cela vraiment très mignon. Les deux clans s’opposent.

Le code du travail est muet sur la question

Le clan des "contre" considère qu'un bureau est un lieu sacré: on n'y amène ni ses petits amis, ni sa mère, alors pourquoi amener son bébé? Cela devrait être interdit, chuchotent entre eux les plus extrêmes. Le clan des "pour" a toujours le même argument: c’est vraiment trop mignon.

Le code du travail va-t-il réconcilier l'open space? La question des nourrissons au travail n'y est pas abordée. La décision revient à l'employeur, qui préfère, souvent pour des questions de sécurité, interdire la présence des enfants sur le lieu de travail. Une certaine tolérance est quand même de mise. À la vue d'une poussette, personne ne brandit le règlement intérieur pour barrer la route aux jeunes mères de famille.

Pour trancher définitivement le dossier bébé, posons-nous la question à l’inverse. Si vous étiez un bébé, auriez-vous envie d'aller au bureau? Regardons dans la littérature enfantine: on y trouve des T'Choupi sur beaucoup de sujets, tels que T'Choupi se perd au supermarché, T'Choupi est malade, T'Choupi se dispute avec papa... Mais pas un mot sur T'choupi va au bureau. Le signe peut-être que le sujet ne concerne pas les enfants.

Envoyez-nous toutes vos questions sur la page Facebook de BFM Business ou sur twitter @happyboulot @laureclosier ou @bfmbusiness.

Laure Closier