BFM Business

Comment dormir partout sauf dans son lit

Les gadgets pour faire la sieste partout se multiplient.

Les gadgets pour faire la sieste partout se multiplient. - Simon Law - Flickr - CC

Le business des gadgets pour la sieste décolle en ce siècle de rush permanent. De la cagoule oreiller au bureau-lit, BFM Business passe en revue les meilleures solutions pour se reposer hors de chez soi.

Ils voulaient lever 30.000 dollars sur Kickstarter, ils en ont déjà récolté plus de 260.000 à la veille du week-end du 9 janvier. Le sweet de la marque Hypnos attire foule d'investisseurs. Il faut dire qu'il présente une innovation majeure: sa capuche contient une mini-housse qu'il suffit de gonfler pour transformer son pull en cocon à sieste idéal. Les applications sont infinies: un peu de souffle et vous pourrez finir votre nuit dans les transports en commun, faire une sieste dans le parc, et même, si vous parvenez à convaincre votre chef que cela vous rend plus productif, obtenir une pause sommeil à votre bureau.

-
- © Hypnos - Kickstarter

L'idée n'est pas franchement nouvelle. Baubax avait déjà organisé une levée de fonds réussie sur la plateforme de crowdfunding pour lancer la production du "meilleur sweet de voyage". Il comportait notamment un masque noir intégré à la capuche, qui elle aussi se gonflait pour devenir un oreiller.

Dans un monde où l'on cherche à optimiser au maximum notre emploi du temps pour faire tout ce qu'il y a à faire tout en conservant une certaine hygiène de vie, les solutions pour recharger les batteries en dehors de son lit se multiplient. Petite sélection de ces outils qui permettent de dormir partout.

> La cagoule d'alien

-
- © Ostrich Pillow

Bon, avec certains de ces "outils", on ne vous garantit pas que vous conserviez votre dignité, mais au moins vous serez reposé. Par exemple avec l'Ostrich Pillow. Une sorte de grosse cagoule bourré de matière cotonneuse, doté d'un trou pour le nez et la bouche, et de deux autres, de chaque côté du crâne, pour enfiler ses mains. Looké comme un alien version Spielberg, vous pourrez simplement laisser tomber le haut de votre corps sur votre bureau, vos bras en V autour de votre tête, et ronfler légèrement.

> Le bandeau mou

Moins encombrant, il y a les bandeaux rembourrés, type "Wrap a nap", qui ont le double avantage de filtrer la lumière et d'amortir la pose de votre tête sur un quelconque support. Mais comme le souligne une journaliste de Bloomberg Business qui a testé différentes solutions pour dormir au bureau cet été: votre tête n'est pas soutenue, ce n'est pas très agréable.

> La minerve-oreiller

Là, justement, tout est dans le soutien. L'oreiller "nap anywhere" ressemble davantage à une minerve. Peu confortable, selon la journaliste de Bloomberg, et le fait de devoir s'harnacher de sangles pour la faire tenir vend peu de rêve.

-
- © Nap everywhere

> Le bureau-couchette

Cette fois, c'est un vrai lit, caché juste sous votre bureau, derrière des panneaux latéraux qu'il vous suffit d'ouvrir pour vous glisser sur la couchette. Un meuble mis au point par le studio de design grec NL. Confort optimal. Mais encore faut-il convaincre votre employeur d'en équiper votre open-space. Un argument massue: une étude de la Nasa assure que la sieste accroît de 35% la productivité. L'idée fait son chemin: des entreprises comme Orange ont installé des salles dédiées dans leurs bâtiments, et une étude Robert Half de 2014 concluait que 64% des directeurs étaient favorables à la sieste

-
- © Studio NL

> Les bars à sieste

Différents concepts inspiré des "Yellow spas" japonais et new-yorkais, vous proposent, moyennant 5 à 30 euros, un petit espace individuel ou partagé dont le confort varie (hamac, fauteuil, ou même à matelas d'eau). Reste qu'il faut habiter à Paris, Lyon, Lille ou Belfort.

N.G.