BFM Business

Ce que vous devriez faire pour éviter le supplice de la chaise de bureau

Jambes croisées, dos vouté, poignets cassés... trop de travailleurs sédentaires adoptent des positions qui maltraitent leurs corps. Et s'étonnent quand les douleurs apparaissent.

Jambes croisées, dos vouté, poignets cassés... trop de travailleurs sédentaires adoptent des positions qui maltraitent leurs corps. Et s'étonnent quand les douleurs apparaissent. - StartupStockphotos- CC

Rester assis toute la journée est une épreuve pour le corps. Mal au dos, aux jambes, aux poignets, aux yeux, tous ces symptômes sont le lot quotidien de nombreux travailleurs sédentaires. Quelques exercices simples de yoga peuvent, en à peine 5 minutes, éloigner la douleur et faire baisser le stress.

Qui n'a jamais quitté le bureau en s'exclamant "j'en ai plein le dos", non pas à cause de la charge de travail, mais en raison du mal qui parcourt toute sa colonne vertébrale. Car il n'y a pas que les métiers dits physiques qui mettent à mal le corps. Rester assis toute la journée à son bureau, bien souvent dans de mauvaises positions, provoque aussi des douleurs.

"Les gens qui ont un travail sédentaire croient qu'ils vivent dans le confort. Ils pensent que leur seul outil est leur cerveau, et mettent de côté les signaux que leur corps leur envoie", met en garde Anne Charlotte Vuccino, qui a lancé en 2015 Yogist-Bien au bureau qui propose des ateliers de yoga en entreprise et auteure de Comme un yogist (éditions Solar). Pourtant, il n'est pas rare que des trentenaires enchaînent les séances chez le kiné, l'ostéopathe pour se débarrasser de douleurs aux lombaires, au cou, aux bras… Ou bien consultent un ophtalmo parce que leur vue se brouille, les yeux piquent, tout cela pouvant conduire à des migraines.

Beaucoup de ces pathologies pourraient être atténuées, mais aussi leur apparition retardée, par des exercices simples de yoga. Malheureusement, ceux qui sont le plus concernés, les cadres débordés par leurs responsabilités n'ont pas le temps de se lancer dans de longues séances d'exercices.

Des exercices ciblés par zone

D'où l'idée de Anne-Charlotte Vuccino de proposer aux entreprises soucieuse de la qualité de vie au travail d'organiser des séances collectives dans leurs locaux soit sous forme d'une initiation, soit sous forme de cours hebdomadaires. Une solution en e-learning a même été développée, permettant aux salariés de suivre les séances quand bon leur semble, en se connectant sur l'intranet de leur entreprise, et de cibler les zones du corps qui les font le plus souffrir.

L'avantage de cette méthode : tous peuvent être exécutés en tenue de ville. On ne transpire pas, on peut de suite reprendre ses activités une fois la séance terminée et bénéficier d'un regain d'énergie.

De l'importance de la respiration

Pour ceux dont l'employeur n'a pas encore été séduit par les bienfaits du yoga, il reste la possibilité de découvrir les exercices dans le livre paru en sepetmbre. Là aussi, il n'y a pas besoin de se changer ni d'avoir d'accessoire comme un tapis. Tous se font avec ce que l'on trouve à son bureau : à savoir une chaise ou une table… ou un mur. 

Mais au-delà des exercices destinés à bouger son corps et à mieux appréhender son ressenti, il faut penser aussi s'attarder sur ce que l'on effectue à chaque instant comme une tache de fond : la respiration. Trop de gens vivent en apnée, ce que le cerveau n'apprécie pas. Pour améliorer la qualité de sa réflexion, évacuer le stress, empêcher un mouvement d'humeur, rien ne vaut une profonde inspiration qui remplit d'air le ventre, la poitrine et la gorge, appelée la respiration yogist.

Coralie Cathelinais