BFM Business

Travailleurs détachés: pour Hollande l'accord européen "est un point de départ"

François Hollande estime que ce texte est un début pour lutter "contre le dumping social".

François Hollande estime que ce texte est un début pour lutter "contre le dumping social". - -

Le président de la République, cité par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem ce mercredi 11 décembre, a affirmé que le texte signé lundi au niveau de l'Union européenne était un premier pas pour "lutter contre le dumping social".

L'accord trouvé le 9 décembre dernier par les ministres européens du Travail concernant les travailleurs détachés sied à François Hollande.

Ce mercredi 11 décembre, le président de la République, cité par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, a déclaré que "l'adoption de ce texte était un point de départ et un socle à partir duquel les pays européens pourront adopter une politique de lutte contre le dumping social".

L'accord signé lundi a permis "deux avancées majeures". La première est la responsabilisation des entreprises donneuses d'ordre dans le secteur du BTP, un des domaines les plus touchés par les abus.

En clair, l'entreprise qui emploie un sous-traitant faisant appel à des travailleurs détachés de manière abusive sera considérée comme responsable.

60.000 travailleurs abusifs en France

La France a en outre obtenu que les gouvernements décident eux-mêmes des documents que devra fournir une entreprise détachant des travailleurs.

Selon le ministère du Travail, la France compterait environ 60.000 Européens ayant recours au détachement de manière abusive.

J.M. avec AFP