BFM Business

"Soft skills", la case qu'il faut toujours remplir dans un CV

.Seulement 42% des cadres interrogés mentionnent leur soft skills sur leur CV.

.Seulement 42% des cadres interrogés mentionnent leur soft skills sur leur CV. - Sierra Graphic - CC

Si l'expérience et les compétences techniques sont toujours examinées avec soin, les employeurs prennent de plus en plus en compte les atouts comportementaux des candidats. Ils sont 6 sur 10 à déclarer être prêts à faire leur choix principalement sur ces critères, selon une étude Cadremploi et Michael Page.

Au sein de l'univers professionnel, le savoir-être est en train de gagner du terrain sur les compétences. Près de trois cadres sur dix sollicitent plus leur "soft skills" que leurs compétences techniques dans leur quotidien, selon un sondage réalisé par Cadremploi et Michael Page auprès de 1641 cadres. Un constat que font surtout les dirigeants: 46% d'entre eux font davantage appel à leurs compétences personnelles dans le cadre de leur poste. Les commerciaux, où le relationnel a toute son importance, sont aussi 39% à avoir ce ressenti.

Rien d'étonnant donc à ce que ces atouts prennent de plus en plus d'importance aux yeux des recruteurs. 62% des dirigeants et cadres avec des responsabilités managériales sont prêts à recruter un candidat principalement sur ses compétences personnelles.

Trop peu de candidats les mentionnent sur leur CV

Les managers recherchent avant tout des collaborateurs sachant travailler en équipe (47%), fiable (46%), et capable de faire preuve d'autonomie (44%) et motivés (44%). Des attentes qui coïncident dans les grandes lignes avec les qualités que pensent avoir les cadres. Ils sont 58% à avancer être autonome dans leur travail, et tout autant disent avoir les facultés pour travailler en équipe. Ils sont aussi 62% à mettre en avant leur sens de l'écoute et 55% à avoir des capacités d'adaptation.

Mais les candidats ont encore du mal à abandonner le traditionnel CV centré sur les compétences professionnelles. Seulement 42% des cadres interrogés mentionnent leur "soft skills" dessus. Les professionnels des ressources humaines sont les plus en pointe (56%), suivi des commerciaux (56%) car ils y puisqu'ils consacrent dans leur candidature une large part aux compétences relationnels. Les cadres techniques (34%) et ceux travaillant dans la finance (36%) y pensent beaucoup moins souvent.

Coralie Cathelinais