BFM Business

Peut-on travailler en arrêt maladie ?

-

- - -

Frédéric Lefebvre veut permettre aux salariés de recourir au télétravail pendant leur congé maladie. Son amendement rejeté à l'Assemblée, le porte-parole de l'UMP, ne désarme pas.

Malade, accidenté(e) ou enceinte, seriez-vous prêt(e) à travailler depuis votre domicile ? Peut-être le faites-vous déjà ? Racontez-nous votre expérience et donnez-nous votre avis sur ce débat dans le forum ci-dessous.

Autoriser un salarié à continuer de travailler en arrêt maladie : c'est ce qu'a proposé lundi 25 mai à l'Assemblée, le député des Hauts de Seine et porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre. Une proposition aussitôt rejetée par la commission des Affaires sociales. Mais le député de la majorité ne baisse pas les bras : il compte déposer un nouvel amendement afin de permettre aux salariés arrêtés suite à un accident, une maladie ou une grossesse, de continuer à travailler chez soi, notamment par le télétravail, pour accroître leurs revenus.

« Un plus pour les salariés » ?

Pour Frédéric Lefebvre, « c'est un plus pour les salariés et la fin d'une hypocrisie pour les cadres qui parfois subissent déjà le télétravail de chez eux et sans jamais être encadrés ». Certains sont plutôt pour, comme Famille de France, pour qui cette mesure est une liberté : l'association cite l'exemple de Rachida Dati, qui a repris son poste 2 jours après avoir accouché. En revanche, les socialistes et plusieurs associations de défense des salariés sont contre une telle mesure. Pour le PS, cet amendement est une « remise en cause du droit du travail ». Pour la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et des Handicapés (FNATH), il s'agit d'une « grave erreur, qui sous-entend que les arrêts maladies ne sont pas justifiés ». Jean-Claude Mailly, de Force Ouvrière, préfère ironiser : « Si ça continue, ils vont faire travailler les morts... »

La rédaction, avec Marion Lagardère