BFM Business

Pas de coup de pouce pour le Smic en 2017?

La revalorisation du SMIC est calculée selon une formule pour le moins complexe.

La revalorisation du SMIC est calculée selon une formule pour le moins complexe. - Mychèle Daniau - AFP

Le groupe d'experts en charge de rendre un avis sur l'augmentation du salaire minimum propose de ne pas le revaloriser plus que ne le prévoit la formule le 1er janvier prochain, selon les Échos. Mais François Hollande pourrait être tenté de ne pas respecter cette préconisation.

Les élections du printemps prochain vont-elles changer la donne? Chaque année le salaire minimum (SMIC) est revalorisé le 1er janvier en suivant un calcul assez complexe qui se base sur l'inflation mesurée pour les 20% des ménages avec les revenus les plus faibles augmentée de la moitié des gains de pouvoir "du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés", précise le site du service public.

En raison de la faible inflation de ces dernières années (elle était encore à seulement 0,4% sur un an en octobre dernier), le SMIC n'a que faiblement été revalorisé. Il n'avait ainsi augmenté que de 0,6% le 1er janvier dernier, après 0,8% en janvier 2015.

Néanmoins, le gouvernement a la possibilité d'accorder "un coup de pouce" en gonflant la hausse. Chose qu'il s'est refusé à faire depuis le 1er 2012, lorsque François Hollande avait décrété une hausse de 2%.

Un "risque de déstabilisation"

Va-t-il encore décider de ne pas accorder ce coup de pouce? En tout cas, selon Les Échos, ce dimanche 27 novembre, le groupe d'experts chargé d'estimer chaque année s'il faut, oui ou non, accorder ce bonus, a encore rendu un avis négatif.

"Ces économistes notent que la conjoncture et l'emploi sont bien orientés. Pour autant, tous les indicateurs ne sont pas au vert, comme par exemple le taux de chômage des jeunes. Dans ce contexte, aller au-delà de la formule de revalorisation légale comporte un risque de déstabilisation", indiquent Les Échos.

Ce rapport sera transmis au gouvernement cette semaine au gouvernement. Et la décision finale sera prise le 19 décembre prochain.

À voir si les prochaines échéances politiques amèneront François Hollande a s'écarter de l'avis et à augmenter plus fortement le salaire minimum. 

À l'heure actuelle, le SMIC brut s'élève à 1.466 euros bruts ou 1.146 euros nets ou encore 9,67 euros de l'heure.

J.M.