BFM Business

Neo Sécurité, 5000 emplois menacés : un appel à l'Etat a été lancé

BFM Business
Le numéro deux français de la sécurité, Neo Sécurité, s'est déclaré ce mardi en cessation de paiement. 5000 emplois sont menacés. En pleine campagne présidentielle, ce risque de faillite va faire débat.

Le compte à rebours a commencé pour Neo Sécurité.

En cessation de paiement, le groupe français de sécurité demande la suspension provisoire de sa dette fiscale et sociale qui s’élève à 40 millions d’euro. Son patron lance un appel à l’état.

Les difficultés du groupe ont été aggravées à la suite du renoncement d’un fonds d'investissement qui aurait dû lui apporter 25 millions d'euros, en échange de 70% du capital.

Après examen approfondi des comptes, le repreneur a jeté l'éponge au début du mois d’avril.

Estimant que le besoin de financement de la société s’élevait en réalité à 40 millions d’euros.

5000 emplois sont désormais menacés.