BFM Business

Montebourg veut limiter les OPA hostiles

Le ministre du Redressement productif a le dossier Mittal en tête

Le ministre du Redressement productif a le dossier Mittal en tête - -

Le ministre du Redressement productif a annoncé, mardi 26 février, que le gouvernement préparait des mesures destinées à protéger les entreprises françaises d'OPA hostiles comme celle de Mittal sur Arcelor.

Arnaud Montebourg n'est pas décidé à abandonner ArcelorMittal. Le ministre du Redressement productif a affirmé, ce mardi 26 février, que le gouvernement préparait "activement des mesures de protection contre les OPA hostiles". Référence à peine voilée à l'OPA de Mittal sur Arcelor en 2006.

Arnaud Montebourg a estimé que le groupe Mittal avait alors acquis Arcelor au terme d'une offre publique d'achat "agressive et inamicale". Il a rappelé que le groupe sidérurgique français avait auparavant "été plusieurs fois restructuré avec l'argent des contribuables européens".

"Cette situation nous a conduit à devoir demander des contreparties à Mittal et surtout à nous prémunir contre de futures OPA hostiles en droit français", a-t-il affirmé.

Il a précisé travailler sur le sujet avec Pierre Moscovici, son collègue de l'Economie et des Finances avec qui il entretient cependant des relations tendues et complexes... Arnaud Montebourg n'a, en revanche, donné aucun détail sur le fond comme sur le calendrier de cette réforme.

P.C et AFP