BFM Business

Les trois quarts des Français redoutent la précarité

-

- - -

Les trois quarts des Français (75%) pensent "possible" qu'eux-mêmes ou "un proche" puissent "un jour se retrouver en situation de précarité.

Les trois quarts des Français (75%) pensent "possible" qu'eux-mêmes ou "un proche" puissent "un jour se retrouver en situation de précarité (perte d'emploi ou de logement, endettement, etc)", selon un sondage CSA publié mercredi.

Les plus inquiets sont les moins aisés, qui sont 87% à avoir peur de se retrouver dans la précarité, les actifs (82%) et les femmes (78%), selon ce sondage consacré à la notion de "solidarité", commandé par l'Uniopss (associations et œuvres sociales) et l'assureur Macif.

À l'inverse, 16% des personnes interrogées répondent "non", 9% n'ont pas d'opinion.

À la question de savoir, parmi quinze "valeurs" proposées, quelles sont "les trois plus importantes", 46% des Français répondent la "famille", suivie de l'"honnêteté" (33%) et de la "justice" (32%).

La notion de "solidarité" n'arrive qu'en huitième position (20%).

Enfin, 59% d'entre eux pensent que "les dispositifs de protection sociale à l'égard des personnes en situation de précarité (sécurité sociale, allocations familiales, assurance chômage, aides au logement, etc.) doivent rester une priorité pour les finances publiques" (82% parmi les sympathisants de gauche) tandis que 31% pensent au contraire qu'ils "doivent être réduits car il est nécessaire de réduire les dépenses publiques" (46% à droite). Une personne sur dix se dit sans opinion.

Sondage réalisé par internet du 18 au 20 décembre, sur un échantillon de 990 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).