BFM Business

Les salariés des usines Goodyear-Dunlop d'Amiens font plier leur direction

BFM Business
La direction rénonce à organiser un référendum pour modifier l'organisation du travail.

Goodyear-Dunlop proposait à ses employés des usines d'Amiens un système baptisé "quatre huit". Ce système aurait allongé les horaires du week-end de sept heures, avec une diminution de 10% du salaires des ouvriers. "Il n'y a plus de motif pour faire grève" expliquait Claude Dimoff, délégué CGT chez Dunlop à Jean Bommel, reporter RMC. Cependant, l'incertitude règne encore pour l'avenir du site d'Amiens, la direction avait brandi la menace d'une réduction de l'effectif. Il s'agit du principal employeur de Picardie, avec 2 700 salariés.

La rédaction