BFM Business

Les salaires devraient augmenter de 2,8% en 2014

Les augmentations générales devraient simplement couvrir l'inflation, selon cette étude.

Les augmentations générales devraient simplement couvrir l'inflation, selon cette étude. - -

Selon l'étude du cabinet Aon Hewitt publiée ce lundi 9 septembre, les hausses de salaires atteindraient 2,8% l'année prochaine. Un chiffre bien inférieur au niveau d'avant la crise.

La reprise a beau se profiler, elle ne se traduirait pas par d'importantes hausses de salaires. Ce lundi 9 septembre, une étude du cabinet Aon Hewitt explique que les entreprises françaises prévoient d'augmenter de 2,8% les salaires de leurs collaborateurs. Ce qui revient à une nouvelle année de modération.

Si ces prévisions se confirment, 2014 sera ainsi la quatrième année consécutive à voir les enveloppes progresser de 2,8%, un chiffre en dessous des niveaux d'avant la crise (situés autour de 3,2%/3,4%).

Augmentations individuelles de 2,5%

Selon Aon Hewitt, ces chiffres se traduiront par des augmentations générales de 1,2% et des augmentations individuelles de 2,5%. Les augmentations générales correspondent peu ou prou aux prévisions d'inflation, attendue autour de 1% en 2014.

"Les entreprises conservent cette volonté de couvrir l'inflation", note Aon Hewitt qui relève aussi qu'elles conservent une certaine souplesse avec les enveloppes individuelles.

Autre enseignement: les grandes entreprises ont, semble-t-il, plus de mal à dégager des budgets conséquents d'augmentations. Ainsi, les augmentations sont attendues à 3% dans les groupes de moins de 1.000 salariés et seulement à 2,1% dans les entreprises qui emploient plus de 1.000 personnes.

J.M. avec AFP