BFM Business

Les résultats de Cisco dépassent les attentes du marché

Cisco estime avoir la marge opérationnelle pour atteindre ses objectifs.

Cisco estime avoir la marge opérationnelle pour atteindre ses objectifs. - -

L’équipementier américain a publié mercredi 15 août, dans la soirée, des résultats meilleurs que prévu. Mais Cisco reste prudent sur l’avenir, en raison d’une baisse de la demande, notamment en provenance d’Europe.

Cisco Systems revient de loin. L’équipementier réseaux américain était très pessimiste il y a un an. A cette époque, son P.-dg, John Chambers, avait même déclaré: "Je n'aime pas ce que je vois venir."

Mais, pour ce dernier trimestre de son exercice fiscal 2011-2012, Cisco semble revoir le bout du tunnel. Mercredi soir, lors de sa conférence avec les analystes, John Chambers a parlé de début de tendance à la hausse, à tous les niveaux.

L'autre élément fondamental, ce sont les résultats, qui dépassent les attentes. Le groupe a annoncé 11,7 milliards de dollars de bénéfices sur le dernier trimestre. Des bénéfices qui ont crû deux fois plus vite que le chiffre d'affaires. Le groupe a aussi décidé d’augmenter son dividende trimestriel de 75%, ce qui l’établit à 14 cents par action.

Une nouvelle qui a dopé le titre depuis hier soir dans les cotations d'après-marché. L’action Cisco a ainsi monté à 18,22 dollars, après avoir terminé en hausse de 1% à 17,35 dollars sur le Nasdaq.

Une conjoncture qui s'est dégradée, surtout en Europe

Mais l'environnement est loin d'être propice aux affaires du spécialiste des solutions informatiques. La conjoncture s’est dégradée dans le monde, particulièrement en Europe, les clients de Cisco vont donc limiter leurs dépenses. Ces restrictions budgétaires sont particulièrement à l’ordre du jour dans le service public, qu’il s’agisse de l'administration américaine ou bien européenne.

L'équipementier estime qu'il en a pour encore "plusieurs trimestres" avant que la tendance à ces restrictions ne se stabilise ou ne s'inverse. Cela étant, Cisco compte bien atteindre ses objectifs.

Aurélie Boris et BFMbusiness.com