BFM Business

Les pilotes d'Air France acceptent le plan de restructuration

Dans le cadre d'un référendum, les pilotes ont donné leur accord au plan Transform 2015.

Dans le cadre d'un référendum, les pilotes ont donné leur accord au plan Transform 2015. - -

Le SNPL, principal syndicat de pilotes de la compagnie, s'engage à participer au plan de redressement d'Air France, Transform 2015. C'est un véritable soulagement pour la direction, même s'il reste quelques incertitudes sur son application.

Les pilotes d’Air France ont dit oui au plan de restructuration Transform 2015. Ils se sont prononcés lors d’un référendum organisé par le puissant Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL).

Sans leur accord, il aurait été très difficile pour la compagnie d'appliquer ses projets de restructuration sans prendre le risque de créer un climat social délicat. Les pilotes précisent néanmoins qu’ils accepteront de participer à ces efforts, à la condition que toutes les catégories de personnels y participent.

Plus de productivité et de flexibilité

C'est donc une belle victoire pour Alexandre de Juniac. Le P.-dg de la compagnie entend réduire les effectifs de 5000 personnes d’ici 2013, dont 1712 via des départs naturels (retraites et autres). Le personnel va aussi être amené à augmenter sa productivité de 20% et à adopter une plus grande flexibilité dans son mode de travail. Par exemple, certains pilotes seront incités à aller travailler dans la filiale Transavia, en contrepartie de juteuses primes. Au final, Alexandre de Juniac espère ramener la dette de l'entreprise de 6,5 milliards d'euros aujourd'hui à 2 milliards en 2015.

A ce jour, les hôtesses et stewards sont les seuls à ne pas avoir signé cet accord. Mais le principal problème vient de la CGT, qui conteste l'accord signé par le personnel au sol. Le syndicat a entamé une action en justice. S'il obtient gain de cause, tout le plan Transform 2015 tomberait à l'eau.

Mathieu Sevin et BFMbusiness.com