BFM Business

Les patrons crient leur exaspération

Les patrons pourraient appeler à la grève de l'impôt

Les patrons pourraient appeler à la grève de l'impôt - -

Les patrons tiennent, ce mardi 8 octobre, un "meeting d'exaspération". Certains appellent à la grève de l'impôt, d'autres veulent descendre dans la rue. Ils se plaignent des dysfonctionnements administratifs.

Les patrons tiennent ce soir, mardi 8 octobre, un "meeting d'exaspération" à Lyon. Le mouvement est assez étrange, et prend, en fait, toutes les formes de la protestation : classique par voie de presse, mais aussi jusqu’aux véritables coups de force, autour du régime de Sécurité sociale des indépendants, le RSI, devenu symbole des dysfonctionnements d’une administration jugée incapable de comprendre le fonctionnement des entreprises.

Les ingrédients qui nourrissent la colère sont aussi très divers, du ras-le-bol fiscal aux dysfonctionnements de systèmes informatiques administratifs.

Les collectifs ne passent plus par les circuits traditionnels de la représentation patronale, mais peuvent parfois mobiliser plusieurs centaines de personnes, affréter des bus, représenter une réelle mobilisation.

300.000 sympathisants

Les mouvements qui appellent à la grève de l’impôt revendiquent par exemple 300.000 sympathisants, plus de 60.000 d’entre eux seraient prêts à apporter la preuve du refus de payer les cotisations URSSAF, déclarations impossibles à vérifier.

Le Medef lui-même est traversé de tensions : "nous avons deux armes, l’impôt et l’emploi, utilisons-les", a demandé récemment un patron de fédération du sud de la France.

La frustration et l’incompréhension sur le terrain est grandissante, nous assure un responsable patronal, à un niveau jamais atteint.

Laurent Mimouni