BFM Business

Les industriels français se trouvent compétitifs

Une majorité de patrons d'usines considère que leur entreprise est compétitive, voire très compétitive

Une majorité de patrons d'usines considère que leur entreprise est compétitive, voire très compétitive - -

Selon une étude publiée par l’Usine Nouvelle, ce jeudi 24 janvier, une majorité de patrons d’usine considère que leur entreprise est compétitive.

Le déficit de compétitivité de la France ne semble pas être un chantier prioritaire pour les industriels. A en croire du moins les résultats de l’étude du cabinet Roland Berger pour le magazine L'Usine Nouvelle, les patrons d’usine seraient 75% à considérer leur entreprise comme "compétitive". Sur la centaine de directeurs qui a répondu à l’enquête, 63% considèrent leur site comme "compétitif", 12% comme "très compétitif".

Leurs réponses permettent de dresser le portrait-robot de l’entreprise française rentable. Elle est de taille moyenne à grande, vend en grande partie sa production sur le sol français. Elle appartient généralement à un groupe, et mise sur l’innovation, qui représente environ 10% de son chiffre d’affaires.

Coût des matières premières handicapant

Autre préjugé battu en brèche par les conclusions de l’étude pourtant menée fin 2012, en pleine négociation entre partenaires sociaux sur l’emploi: les trois quarts des patrons d’usine citent d’autres critères que le coût du travail comme principal frein à la compétitivité.

79% des sondés admettent, en effet, qu’il joue un rôle. Mais trois autres facteurs pèsent bien davantage à leurs yeux. Le coût des matières premières serait le premier handicap pour 87% des patrons. Viennent ensuite l’efficacité de la production, à 80%, et la maîtrise du processus industriel, pour 79% d’entre eux.

Croire à leur rentabilité n’empêche toutefois pas les industriels de s’inquiéter : ils ne sont que 4% à s’attendre à une croissance de leur activité pour 2013.

Nina Godart