BFM Business

Le virtuel, nouvelle arme pour préparer les entretiens d’embauche des candidats

BFM Business
Après les simulateurs de conduite et les simulateurs de vols, il y a désormais des simulateurs d’embauche. En Auvergne, une association a mis au point un cube permettant aux futurs candidats de s'entrainer à passer des entretiens virtuels. Ils devront ainsi convaincre quatre avatars, dirigés par un homme.

Diplômes, expérience, motivation, le jury ne laisse rien passer. Dans le simulateur d’embauche, quatre avatars de taille réelle font passer un entretien au candidat. Entourée par trois écrans géants, l’intéressé se retrouve face à des personnages 3D, commandé via un Ipad par un formateur. Et, pour plus de réalisme, des lunettes permettent à l’image de s’adapter au moindre mouvement du candidat.

C’est à la demande d’un cabinet de conseil en recrutement que des spécialistes de la réalité virtuelle ont mis au point ce simulateur, terminé il y a un mois. Le but étant de se rapprocher au maximum de la réalité, pour obliger le candidat à s’adapter aux réactions du jury.

Par ailleurs, le simulateur ne prétend pas remplacer un entretien mais permet de mieux s’y préparer, notamment en recommençant plusieurs fois sans lasser le jury. Aussi, l’intérêt des entreprises est plus mercantile : un formateur coûte moins cher que quatre personnes bien en chair.

Le projet intéresse déjà les recruteurs. La semaine prochaine, l’association attend la visite de 35 directeurs des ressources humaines, venus tester le simulateur.