BFM Business

Le régime spécial des retraites de l’Opéra de Paris

Palais Garnier

Palais Garnier - -

Comment fonctionne le régime des retraites de l'Opéra National de Paris pour les danseurs, choristes, musiciens, techniciens et employés ?

Le régime fonctionne selon la technique de la répartition. Il assure des prestations pour les personnels de l’Opéra National de Paris engagés sous contrat à durée indéterminée. Ainsi que pour les personnels artistiques de la danse, du chant, des chœurs, et de l’orchestre engagés sous contrat à durée déterminée.

Le financement du régime est assuré par :
Les cotisations salariales (taux à 7,85 %) et employeur (taux 8,80 %),
Les droits sur les recettes de billetterie de l’Opéra (environ 50 millions d’euros) et une subvention de l’Etat garantissant son équilibre (100 millions d’euros).

En matière de prestations vieillesse, le régime spécial présente les spécificités suivantes :
Les droits sont ouverts à 40 ans pour les danseurs, à 55 ans pour les chanteurs de chœurs, à 60 pour les musiciens et à partir de 55 ans pour les techniciens.
Le droit à pension est ouvert après un minimum de trois mois de services.
La durée maximum des services validés est de 37,5 annuités ou 40 avec bonifications.
La pension est calculée sur la moyenne revalorisée des salaires soumis à cotisations vieillesse perçus durant les trois meilleures années consécutives pour les personnels artistiques ou les six derniers mois pour les autres personnels.

La Caisse de retraites s’est également :
Des pensions d’invalidité aux assurés reconnus inaptes à leur emploi par l’Opéra National de Paris.
Des pensions de réversion (taux : 50 % de la pension de l’assuré décédé) et d’orphelins (10 % du montant de la pension de l’assuré décédé).
Des prestations d’action sociale sous conditions de ressources (aides au maintien à domicile, allocations exceptionnelles, allocation obsèques etc..).

Stanislas Bertin