BFM Business

Le Québec veut accueillir encore plus de travailleurs français

La province veut réduire les quotas d'immigration, mais cette mesure ne concernera pas les Français. Au contraire, ces candidats parlant le français et qualifiés sont très recherchés.

Nombreux sont les Français à envisager de vivre une expérience au Québec. Que les dernières annonces sur la réduction des quotas d'immigration ne les inquiètent pas! Lors de sa visite en France en début de semaine, le premier ministre du Québec François Legault a indiqué que les travailleurs français seraient toujours bien accueillis car ils ont les qualités recherchées par les employeurs locaux.

"Actuellement, il y a beaucoup trop d’immigrants au Québec qui ne sont pas qualifiés ou qui ne parlent pas français, dit le premier ministre. Donc, des Français, on en prendrait plus. De même que des Européens", a déclaré le premier ministre.

Les entrepreneurs sont aussi les bienvenus

Dans un plan présenté en décembre dernier, le gouvernement québécois compte réduire d'environ 20% le nombre des migrants accueillis, soit environ 45.000 personnes pour cette année. L'immigration économique représentera toujours le gros des effectifs, avec 21.700 à 24.300 immigrants. Mais la sélection sera plus drastique, avec la mise en place d'un test de français obligatoire afin de mieux sélectionner les candidats "en fonction des besoins des entreprises". Ce qui devrait constituer une simple formalité pour nos concitoyens, mais un véritable frein pour d'autres. Selon les chiffres officiels, 53% des migrants accueillis l'an dernier ne maîtrisaient pas cette langue. 

Mais le Québec ne tend pas les bras uniquement aux personnes qui veulent rejoindre les nombreuses entreprises qui recherchent des profils compétents. Le premier ministre a aussi lancé un appel aux entrepreneurs français.

"Je lance l’invitation aux entrepreneuses et entrepreneurs français. Vous voulez investir en maximisant les rendements et en diminuant les risques ? Il y a un nouveau gouvernement québécois prêt à vous accueillir à bras ouverts", a lancé François Legault depuis la Bourse de Paris. Et d'énumérer les atouts de son pays: électricité à bas prix, nombreuses universités, crédits d'impôts et aides financières directes...

Coralie Cathelinais