BFM Business

Le casse-tête du lundi de Pentecôte

BFM Business
Le statut du jour de la Pentecôte, un temps férié, puis transformé en journée de solidarité, a subi de nombreux changements en quelques années et se retrouve à nouveau férié, depuis 2008.

Travail pour les uns ou soleil pour les autres, le lundi de Pentecôte est redevenu férié. Ainsi les écoles, les universités, les administrations (Impôts, CAF…) seront fermées. Les sociétés du privé ouvriront leurs portes au cas par cas. Certaines ont supprimé un jour de RTT ou fractionné sur l’année les 7 heures de travail supplémentaire.

"C’est pas plus mal, ça nous fait un long week-end. Un heure de temps en temps on ne le voit pas passer", nous explique une jeune militaire.

Mais pour les commerçants ou les restaurateurs n’ont pas d’autre choix que de travailler. Un véritable casse-tête pour les parents qui doivent s’organiser pour faire garder leurs enfants. "On fait appel à la mamie, aux amis, à la baby-sitter (…) ça me revient un peu cher mais je n’ai pas le choix, il faut que je travaille."

Au final aujourd’hui, un salarié sur 5 est au travail. C’est à peine plus qu’un jour férié classique.

Mélanie Bertrand et Yves Couant