BFM Business

La folle envolée des salaires versés aux managers experts du digital

Le salaire brut annuel moyen d'un directeur digital est passé de 94.000 en 2013 à 172.700 euros en 2017.

Le salaire brut annuel moyen d'un directeur digital est passé de 94.000 en 2013 à 172.700 euros en 2017. - 2018 Takao Someya Research Group.

Selon la dernière enquête du cabinet Maesina, les rémunérations des patrons du digital et des directeurs du e-commerce ont augmenté respectivement de 83% et de 66% en seulement quatre ans.

Les entreprises françaises chouchoutent leurs experts en digital. Qu’ils aient la responsabilité de la transformation digitale des activités de leur employeur ou qu’ils soient en charge de vendre ses produits ou ses services via internet, les salaires de ces cadres très experts se sont envolés ces dernières années.

Si on en croit l’étude annuelle de Maesina, cabinet spécialisé dans le recrutement de cadres, un directeur digital perçoit en moyenne un salaire de 158.400 euros par an (fixe + part variable). Si on ajoute la participation et l’intéressement, cette rémunération moyenne a atteint l‘an passé 172.700 euros.

Par rapport à que touchait un directeur digital il y a quatre ans (94.000 euros avec la participation et l’intéressement), la hausse est spectaculaire: +83%! Aujourd’hui, un directeur digital bénéficie d’une rémunération totale supérieure à 150.000 euros.

Une inflation salariale qui touche même les PME

Les directeurs du e-commerce sont logés à la même enseigne. Toujours selon Maesina, leur rémunération totale (participation et intéressement compris) est passée, en moyenne, de 89.600 euros en 2013 à 149.100 euros en 2017, soit une augmentation de 66% en seulement quatre ans. Cette inflation salariale a même touché les entreprises moyennes qui ne disposent pas des mêmes moyens financiers que les grands groupes pour attirer ou retenir les meilleurs.

Dans son enquête, Maesina distingue, par fonction, trois catégories de cadres: les 10% et les 25% les mieux payés ainsi que les 25% les moins bien rémunérés. Et dans cette dernière catégorie, le salaire moyen est passé de 69.400 à 105.300 euros soit une hausse de 52%.

Une situation temporaire

Ces envolées salariales tiennent pour beaucoup à la conjonction des deux phénomènes: une filière de formation encore embryonnaire et des besoins croissants côté entreprises, avec en particulier une montée en puissance du rôle des directeurs digitaux, qui, bien souvent, ont grimpé au plus haut niveau de la hiérarchie de l’entreprise. "Mais attention, le poste de directeur digital est par nature temporaire. Il n’a pas vocation à perdurer. Certains grands groupes se demandent déjà ce qu’ils vont faire de ces experts quand leur mission sera terminée" souligne Eric Gandibleu, le président de Maesina.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco