BFM Business

L'Insee revoit à la hausse le nombre de créations d'emplois

Au premier trimestre, selon les chiffres définitifs, l'emploi augmente dans tous les secteurs, sauf l'industrie.

Au premier trimestre, selon les chiffres définitifs, l'emploi augmente dans tous les secteurs, sauf l'industrie. - Philippe Huguen - AFP

"Selon les données définitives publiées ce jeudi, les créations nettes d'emplois se sont établies à 46.500 postes fin 2015 et à 40.400 début 2016. Tous les secteurs en profitent, hormis l'industrie. "

Un signe de plus sur la reprise de l'activité économique: l'Insee a revu à la hausse le nombre des créations nettes d'emplois des deux derniers trimestres. L'institut statistique a indiqué qu'elles se sont établies à 46.500 nouveaux postes (+0,3%) fin 2015 et à 40.400 (+0,3%) début 2016. Sur un an, l'emploi marchand est en très nette hausse, avec 159.600 postes créés (+1%). Grâce à cette évolution, le secteur atteint de nouveau la barre des 16 millions d'emplois, pour la première fois depuis le 3e trimestre 2013.

Dans son estimation provisoire publiée mi-mai, l'Institut national de la statistique effectuait des évaluations moins élevées: 31.800 créations au 4e trimestre, 24.400 au 1er trimestre et 106.700 sur l'année. L'Insee prévient toutefois que l'indicateur pourrait subir des "révisions accrues" dues à l'introduction de la Déclaration sociale nominative (DSN).

Le tertiaire, premier bénéficiaire

Au premier trimestre, selon les chiffres définitifs, l'emploi augmente dans tous les secteurs, sauf l'industrie: +45.900 postes dans le tertiaire hors intérim (+0,4%), +2.000 dans l'intérim (+0,3%) et +800 dans la construction (+0,1%). Dans la construction, il s'agit du premier trimestre positif depuis début 2012. Les chantiers ont vu la disparition de près de 200.000 emplois depuis 2008 .

En revanche, l'emploi continue de reculer dans l'industrie, avec 8.400 postes supprimés (-0,3%). Les usines ont perdu un quart de leurs effectifs depuis début 2001. Sur un an, les tendances de fond sont les mêmes, avec de fortes créations dans le tertiaire (+152.700 postes, +1,4%) et dans l'intérim (+58.400, +11%) et des destructions dans la construction (-19.000, -1,4%) et dans l'industrie (-32.500, -1%).

Les bons chiffres de l'emploi au premier trimestre coïncident avec une accélération de la croissance (+0,6%). Cet indicateur concerne principalement les postes salariés du secteur privé non agricole.

C.C. avec AFP