BFM Business

L'Etat va débloquer 110 millions d'euros en 2013 pour la refondation de l'Afpa

Jean-Marc Ayrault a annoncé que l'Etat aiderait l'Afpa dans sa refondation, lundi 14 janvier.

Jean-Marc Ayrault a annoncé que l'Etat aiderait l'Afpa dans sa refondation, lundi 14 janvier. - -

Jean-Marc Ayrault a annoncé lundi 14 janvier le déblocage de 220 millions d'euros sur cinq ans, dont 110 millions dès 2013, afin de sauver l'Association française pour la formation des adultes, en grande difficulté.

L’Etat va finalement voler au secours de l'Association française pour la formation des adultes (Afpa). Jean-Marc Ayrault a en effet annoncé, lundi 14 janvier, le déblocage de 110 millions d'euros dès 2013 pour soutenir cette institution en péril, engagée dans une réforme ambitieuse face à la concurrence. Une bonne nouvelle pour les 9 150 salariés de l’organisme, mais aussi pour les milliers de stagiaires (160 000 en 2011, dont 92 000 demandeurs d’emploi).

Le chef du gouvernement a précisé qu'un "effort équivalent de 110 millions d'euros sera de nouveau accompli par l'Etat sur la période 2014-2017", soit 220 millions sur cinq ans. Au total, avec les partenaires que l'Etat promet de réunir et les banques, un besoin de financement de près de 430 millions d'euros pourra être assuré, selon lui.

102 millions d'euros d'économies à prévoir

Le Premier ministre ne s'est pas privé de règler quelsues comptes avec l'ancienne équipe au pouvoir. "Alors que le gouvernement précédent, par impréparation, laissait mourir l'Afpa à petit feu, mon gouvernement s'est mobilisé", s’est-il notamment félicité en marge d'une visite au centre de Caen, le plus ancien de France.

Le déficit de l'Afpa, qui a frôlé la cessation de paiement avant l'été, avoisinait en effet 75 millions d'euros fin 2012.

Le plan de "refondation" prévoit un retour à l'équilibre en 2015. Pour y parvenir, l'Afpa devra par ailleurs économiser 102 millions d'euros et la direction mise sur 480 nouveaux départs volontaires, notamment au siège. Mais la réduction des effectifs se fera sans suppression d'emploi, a assuré Jean-Marc Ayrault.

BFMbusiness.com