BFM Business

Il faut 6 milliards d’euros pour faire baisser le chômage

A l'époque de la campagne, le candidat Hollande promettait de mettre en place 300 000 emplois d'avenir.

A l'époque de la campagne, le candidat Hollande promettait de mettre en place 300 000 emplois d'avenir. - -

La promesse de François Hollande d’inverser la courbe du chômage "coûte que coûte" a un prix. Selon l’OFCE, il faudra mettre 6 milliards d’euros sur la table pour faire repartir l’emploi.

Inverser la courbe du chômage d'ici un an coûte que coûte, c'est "le seul but" du gouvernement, le chef de l'Etat l'a rappelé lors de ses vœux lundi soir. Dans la boîte à outil du gouvernement Ayrault : 150 000 emplois d'avenir à l'horizon 2014 pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail. Mais ce n’est pas suffisant pour faire baisser le chômage.

Hollande candidat avait promis 300 000 emplois d'avenir

Selon les experts de l'OFCE, il en faudrait au moins 300 000 pour inverser la courbe du chômage. Soit bien plus que les quelque 100 000 prévus pour cette année.

300 000 emplois d'avenir, c'est justement le nombre que le Parti socialiste avait proposé dans son projet présidentiel. Mais une fois élu, François Hollande et le gouvernement ont révisé leurs ambitions à la baisse, contraintes budgétaires obligent.

Une telle mesure coûterait en effet 6 milliards d'euros à l'Etat, au lieu des 2,3 milliards estimés aujourd’hui par le ministère du Travail. A titre de comparaison, l'Allemagne avait payé la même somme au plus fort de la crise pour financer ses mesures de chômage partiel.

Enfin, et les économistes le martèlent, pour faire baisser le chômage, il faut une croissance supérieure à 1,5%. Or elle ne devrait pas dépasser 0,4% cette année, selon les prévisions du FMI et de l'OCDE.

Delphine Liou