BFM Business

Hollande veut une initiative Paris-Berlin sur la croissance

François Hollande souhaite mener avec Angela Merkel une initiative commune sur la croissance.

François Hollande souhaite mener avec Angela Merkel une initiative commune sur la croissance. - -

Le président de la République a déclaré, dans un entretien accordé à trois journaux, souhaiter un front commun entre l'Allemagne et la France sur la croissance. Les deux pays ont déjà collaboré sur le chômage des jeunes.

Après le chômage des jeunes, la croissance. Dans une interview accordée à deux journaux belges et au Nouvel Observateur, dont Le Soir publie mercredi 9 octobre des extraits sur son site internet, François Hollande estime que "l'Europe a surmonté la crise de la zone euro".

"C'est un pas important. Reste à relever le défi de la croissance et de l'emploi", ajoute-t-il en se disant "sûr que la chancelière allemande Angela Merkel est convaincue de la nécessité de prendre une initiative avec la France" dans ce domaine.

Partir du "noyau dur de la zone euro"

En mai dernier, les deux pays avaient déjà fait front commun sur le chômage des jeunes, en présentant une initiative qui visait notamment à promouvoir l'apprentissage. Ce plan, qualifié un moment de "New Deal", mettait également à contribution la Banque européenne d'investissement (BEI) pour inciter les entreprises à embaucher des jeunes.

Cette initiative avait ensuite été défendue par les deux pays lors du sommet européen des 27 et 28 juin derniers.

Toujours dans cette interview, François Hollande affirme, concernant l'Europe que "l'heure n'est pas aux modifications institutionnelles mais aux choix politiques" et prône "de partir d'un noyau dur avec la zone euro et d'avancer plus vite avec les pays qui en décident librement. Je n'exclus personne, mais nous devons partir de l'eurozone".

J.M. avec Reuters