BFM Business

Gattaz assure avoir servi le pacte de responsabilité "sur un plateau"

Pierre Gattaz estime que le Medef a

Pierre Gattaz estime que le Medef a - -

Le président du Medef s'est félicité, vendredi 17 janvier, que le pacte de responsabilité ait été inspiré par le "pacte de confiance" de l'organisation patronale. Il a également refusé de s'engager contractuellement à créer un million d'emploi en cinq ans.

Le patron du Medef, Pierre Gattaz, a assuré qu'il avait apporté le Pacte de responsabilité "sur un plateau" au président François Hollande, qui s'est inspiré, selon lui, du Pacte de confiance qu'il lui avait présenté en novembre.

"Nous avons salué le Pacte de responsabilité que nous a servi le président de la République le 31 décembre et qui était inspiré, je ne le dis pas trop fort, du Pacte de confiance que nous lui avons apporté sur un plateau", a-t-il affirmé, vendredi 17 janvier, lors d'une intervention à l'occasion des voeux de l'Alliance des minerais, minéraux et métaux (A3M).

Pas d'engagement sur le million d'emplois créés

Le président du Medef a, par ailleurs, refusé de s'engager sur la création d'un million d'emplois en cinq ans dans le cadre de ce même Pacte de responsabilité. C'est pourtant l'organisation patronale elle-même qui a évoqué ce chiffre.

"Je ne signerai jamais que nos entreprises vont créer un million d'emplois. Ce serait suicidaire", a-t-il assuré, soulignant qu'il ne signerait pas non plus, en tant que chef d'entreprise, "l'embauche de 100 personnes demain matin".

Il a rappelé que la création d'emplois ne s'obtenait pas "en appuyant sur un bouton", tout en renvoyant la balle dans le camp du gouvernement.

"Nous avons un objectif intermédiaire à cinq ans qui est de créer un million d'emplois, à la condition que nombre de chantiers s'ouvrent et à la condition que le terreau de France s'améliore et que les dépenses publiques baissent. C'est fondamental", a-t-il expliqué.

Y. D avec AFP