BFM Business

Formation professionnelle: le gouvernement dévoile ses ambitions

Muriel Pénicaud va devoir s'attaquer à la délicate réforme de la formation professionnelle.

Muriel Pénicaud va devoir s'attaquer à la délicate réforme de la formation professionnelle. - Stephane de Sakutin- AFP

VIDÉO - Le ministère du Travail a fait parvenir sa feuille de route aux partenaires sociaux, en vue de réformer en profondeur le système de la formation.

En vue de la délicate réforme de la formation professionnelle, le gouvernement a adressé aux partenaires sociaux, ce mercredi, le document d'orientation qui servira de base aux négociations. Avec cette feuille de route, que BFM Business s’est procuré, l’exécutif affiche clairement ses ambitions.

Pour le gouvernement, il ne s'agit donc pas de faire une énième réforme de la formation mais bien de transformer le système en profondeur. Il explique que la France est engagée dans une véritable bataille mondiale de la compétence. En clair, plus un pays saura faire progresser ses salariés, plus il sera dynamique économiquement.

Le CFP abondé en euros plutôt qu'en heures?

Voilà pour ce qui est de l'enjeu. S’agissant des mesures, le gouvernement insiste sur un objectif en particulier: il veut redonner la main aux salariés. Tout repose en effet sur l'idée d'individualiser davantage la formation. Pour cela, il suggère de modifier le Compte personnel de formation, qui suit le salarié tout au long de sa carrière et qui lui permet d'acquérir des heures de formation.

Ce dispositif est aujourd'hui jugé trop complexe. Il est abondé en heures, pourquoi ne pas l'abonder en euros? C'est l'une des questions que pose le gouvernement.

Autre problème: ce compte ne donne droit qu'à des formations qui ont été au préalable certifiées. Le gouvernement fixe clairement l'objectif: le CPF doit devenir plus simple, plus transparent et pouvoir être mobilisé de manière autonome, sans avoir à passer par des intermédiaires.

Caroline Morisseau