BFM Business

Et la palme du collègue le plus agaçant est attribuée à...

En 2013, l'open space et ses règles régissent souvent la vie en entreprise.

En 2013, l'open space et ses règles régissent souvent la vie en entreprise. - -

Un sondage publié jeudi dresse le portrait des collègues les plus insupportables. Lèche-botte, hypocrite ou flemmard... Quel est votre boulet?

Comme on ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas toujours ses collègues. On peut même les subir parfois. En ce jour consacré à la première "Fête des voisins au travail", l'institut OpinionWay s'est justement intéressé à ces collègues parfois difficiles à supporter. Levez la tête de votre écran, vous en avez forcément un spécimen autour de vous. Alors, lèche-botte, hypocrite ou flemmard... Quel est votre boulet?

Hypocrisie, pause cigarette et hygiène douteuse

D'après le sondage OpinionWay publié jeudi, celui qui remporte la palme du collègue le plus agaçant est l'hypocrite. Ce faux-sympa irrite ainsi 53% des salariés interrogés.

Il est suivi de près par le lèche-botte (35%) et celui qui colporte des rumeurs (35%), selon cette enquête publiée à l'occasion de l'opération "J'aime ma boîte", organisée pour la dixième année en France.

Vient ensuite le voisin de bureau à l'hygiène douteuse (26%), celui qui s'approprie les idées des autres (24%), celui qui n'assume pas (19%) ou encore celui qui passe sa vie en pause cigarette (18%).

Le bavard est plutôt bien toléré

L'impoli (17%), le jaloux (16%), celui qui parle trop fort (7%), a trop de conversations personnelles (6%) et le bavard (4%) ferment la marche.

Les salariés étaient invités à donner trois réponses, ce qui explique le résultat supérieur à 100%.

Ce sondage montre par ailleurs que 78% des salariés aiment leur travail. Mais ils sont un tout petit peu moins nombreux (73%) à aimer leur "boîte", un taux toutefois en progression depuis deux ans, puisqu'ils étaient 67% en 2012 et 64% en 2011. Les salariés expliquent cet attachement avant tout par l'intérêt du travail (49%), les relations avec les collègues (39%), l'ambiance (31%), et les avantages sociaux et le salaire (23%).

L'enquête a été réalisée du 18 au 20 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.020 salariés, selon la méthode des quotas.

Sandrine Cochard avec AFP