BFM Business

Emploi salarié: 33.400 postes détruits au troisième trimestre

Le secteur de l'industrie a perdu 11.300 postes au troisième trimestre.

Le secteur de l'industrie a perdu 11.300 postes au troisième trimestre. - Jeff Pachoud - AFP

Hors intérim, l’économie française a détruit 33.400 postes au troisième trimestre dans le secteur marchand, selon les chiffres définitifs de l’Insee publiés mercredi 10 décembre. Le secteur de l’industrie est particulièrement touché.

Une nouvelle fois, les chiffres n’incitent pas à l’optimisme. L'économie française a détruit 33.400 postes au troisième trimestre dans le secteur marchand hors intérim, en dépit d'une timide croissance, selon des données définitives publiées mercredi 10 décembre par l'Insee.

Avec l'emploi intérimaire, ce sont 55.200 postes qui ont disparu, soit des effectifs salariés en baisse de 0,3% par rapport au 2e trimestre. Tous les secteurs sont touchés, en particulier l'industrie (-0,4%) et l'intérim qui accuse une baisse sensible de 4%.

Près de 60.000 postes détruits depuis le début de l'année

Tout compris, l'Insee note des effectifs salariés en baisse de 0,3% par rapport au 2e trimestre. 

Au total sur un an, 59.700 postes ont été supprimés dans les secteurs principalement marchands (-0,4%).

L'emploi dans l'industrie poursuit sa tendance à la baisse avec la perte de 11.300 postes au troisième trimestre. Sur un an, ce secteur accuse une chute de 2,6%, il se voit amputé de 38.100 postes.

L'intérim recule à nouveau

La construction est également un pan de l'activité économique fortement affecté: rien qu'au troisième trimestre, il perd 15.200 emplois (-1,1%) et 36.800 postes en un an.

Malgré une hausse notable de 12.200 postes au deuxième trimestre, l'intérim recule à nouveau sur ce troisième trimestre, perdant 21.800 postes. L'emploi intérimaire, comptabilisé dans le secteur tertiaire, tire vers le bas l'ensemble de l'emploi dans le secteur tertiaire marchand avec une destruction de 28.700 postes.

Y.D. avec AFP